We were the others

dimanche 29 mars 2020, 11h00-13h30
We Were The Others - Détail de l'affiche © Ruth Films 

We Were The Others - Détail de l'affiche © Ruth Films 

Documentaire de Hadas Ayalon

Israël, 2019, 54 min.

Version originale sous-titrée anglais

Séance présentée par Ophir Levy. 

Dans le cadre du cycle « Sortir de la bulle. L’homosexualité dans le cinéma israélien »

Lieu, réservation et tarifs 

Plein tarif 6 €

Tarif réduit et Amis du mahJ 4 € 

Réservation
> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (lundi et mercredi de 10h30 à 13h*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

Emplacement 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

We Were The Others, de Hadas Ayalon

Nés en même temps que l'Etat d'Israël, six hommes gays racontent leur histoire, dévoilant l'histoire clandestine et jusqu'ici très peu documentée des homosexuels dans l'Israël des années 1960 et 1970. Des premiers temps durant lesquels leur identité sexuelle était illégale et assimilée à une maladie mentale aux premiers combats publics pour les droits des homosexuels menés par une poignée de pionniers, ils posent leur regard sur le chemin parcouru, mesurant l'étendue des avancées obtenues tout comme l'ampleur des défis encore à relever.

Précédé du court-métrage A Safe Place, de Amos Guttman

Israël, 1977, 30 min. Vostf

Vivant auprès d’une mère dépressive, actrice de théâtre déchue, et d’une petite sœur très autonome, Kleinman passe davantage de temps au cinéma qu’au lycée. Alors que s’affirment ses fantasmes homoérotiques, ses frustrations et ses interrogations sur sa sexualité, dans quelle mesure est-il capable de passer à l’acte si un inconnu se présente à lui dans le secret d’une salle obscure ?

Dans le cadre du cycle « Sortir de la bulle. L’homosexualité dans le cinéma israélien », organisé avec le soutien de la Dilcrah et en partenariat avec le Beit Haverim