Vilnius

jeudi 11 février 2010, 19h30-21h00
Vilnius, rue de l’ancien quartier juif
© Sandrine Adass

Vilnius, rue de l’ancien quartier juif
© Sandrine Adass

Par Henri Minczeles

Si Vilnius est aujourd’hui connue comme la capitale de la Lituanie, elle fut aussi, au cours de son histoire complexe, une ville allemande, polonaise ou russe, s’appelant alors Wilna, Wilno ou Vilna. Mais surtout, important carrefour religieux et politique, la « Jérusalem de Lituanie » fut un haut lieu du judaïsme et le creuset d’une civilisation. À cheval sur plusieurs pays, Lituanie, Lettonie, Biélorussie, nord de l’Ukraine, berceau du socialisme juif, mais aussi place forte du sionisme, elle connut un véritable âge d’or culturel : intense activité littéraire et artistique, nombreux réseaux scolaires, épanouissement de la langue yiddish...Malheureusement, l’antisémitisme au quotidien, les pogroms et les ghettos font aussi partie de l’histoire de Vilnius. Et, avec la Shoah, un monde a été englouti, la communauté juive a été assassinée et sa culture anéantie. Henri Minczeles est notamment l’auteur de Vilna, Wilno, Vilnius : la Jérusalem de Lituanie (La Découverte, 1993, rééd. 2000), Lituanie juive, 1918-1940 : message d’un monde englouti (avec Yves Plasseraud, éd. Autrement, 1996) et Les Litvaks : l’héritage universel d’un monde juif disparu (avec Yves Plasseraud et Suzanne Pourchier, La Découverte, 2008).