TIM. Être de son temps

26 mars – 31 août 2003

Tim Être de son temps
©DR

Tim Être de son temps
©DR

Cette première rétrospective consacrée à Louis Mitelberg, dit Tim (1919-2002) est constituée de plus de 300 œuvres - sculptures, dessins originaux, livres, affiches, photographies et documents audiovisuels. Elle accorde une place majeure à l'élaboration de son monument pour le capitaine Dreyfus, à ses innombrables dessins politiques pour la presse, à son rapport avec Daumier, à son travail d'illustrateur et à son œuvre de mémoire sur l'extermination des Juifs pendant la Shoah.

« L'ironie est soit une méthode, soit une vision des choses, cependant que l'humour est un style. Grâce à un savant mélange d'ironie, d'humour, de pénétration, de force et de passion, les caricatures de Tim, à travers les personnages qu'elles clouent au pilori, défendent victorieusement les valeurs qui nous sont chères : la tolérance, les droits de l'homme et sa dignité.
J'ajoute que certains de ses dessins, parmi les plus célèbres, ont trait à des épisodes de l'histoire du peuple juif. Ils font revivre les tragédies qu'il a connues - et surmontées - et portent témoignage du caractère exemplaire si souvent méconnu de la morale judaïque.
Louis Mitelberg est né juif et polonais. Tim est un artiste français. »
Pr André Lwoff, prix Nobel

Connu du grand public français pour ses caricatures dans L'Humanité, Le Monde et L'Express, Tim, disparu en janvier 2002, a déployé une activité qui embrasse d'autres disciplines artistiques. Illustrateur d'oeuvres littéraires majeures - dont les œuvres complètes de Franz Kafka -, il est également l'auteur de trois sculptures importantes installées à Paris : Hommage au capitaine Dreyfus, 1986 (square Pierre Lafue), le Monument aux déportés morts à Buna-Monowitz, Auschwitz III et ses Kommandos, 1991 (cimetière du Père-Lachaise), et Daumier dessinant Ratapoil (2001), inaugurée à l’Assemblée nationale en janvier 2002.

Né Louis Mitelberg à Kaluszyn (Pologne) en 1919, il vient à Paris en 1938 pour étudier l'architecture ; mobilisé en 1939, il s'évade d'un camp de prisonniers en Allemagne en 1941 pour rejoindre les Forces Françaises Libres. Sa famille sera exterminée pendant la Shoah et seule sa soeur Gutka survivra. La vie de Louis Mitelberg témoigne d'un souci exigeant et constant de justice qui a déterminé ses engagements face à l'histoire. Qu'elles soient empreintes d'une valeur dans l'instant - lorsqu'elles traitent de l'actualité - ou qu'elles aspirent à une inscription durable dans l'espace public politique, urbain ou littéraire, ses œuvres mêlent le geste de l'artiste à celui de l'homme de conviction et d'action. Louis Mitelberg est resté, sa vie durant, constamment préoccupé par son époque et par le sort du peuple juif.

L'exposition évoque le parcours exceptionnel et complexe de cet artiste vigilant, profondément humaniste, infatigable guetteur de la mémoire et de l'histoire.