sophie_calle.jpg

Sophie Calle
L’Erouv de Jérusalem
1996 ©Adagp

Sophie Calle L'Erouv de Jérusalem

Du 14 juin 2006 au 1er octobre 2006

L’interdiction de travailler pendant le Shabbat inclut celle de porter un objet hors de chez soi.

Toutefois, un village, une ville, entourés d’un mur d’enceinte avec des portes, sont considérés comme des domaines privés et la ville devenant domicile, il est possible de transporter des objets de chez soi à la rue, de la rue à chez soi...

Aujourd’hui peu de cités sont entourées de remparts, mais il est accepté que telles des dérogations à la Loi , soient construits des erouvim, fils ou cordes entourant un périmètre qui devient un espace privé. Sophie Calle a demandé à des habitants de Jérusalem, israéliens et palestiniens, de l’emmener dans un lieu public ayant, à leurs yeux, un caractère privé.

Voir aussi

Voir tout

Jean Besancenot, Jeunes filles juives d’Erfoud , Maroc, années 1930
Exposition

du mardi 30 juin 2020 jusqu'au dimanche 18 avril 2021

/httfr/programme/maya-zack-la-memoire-en-action-oeuvres-videos-75838
Exposition

du samedi 3 octobre 2020 jusqu'au dimanche 20 juin 2021

Brassaï, Pierre Dac devant un micro, 1935, collection particulière – Brassaï
Exposition

du jeudi 15 octobre 2020 jusqu'au dimanche 25 avril 2021

Partager