Shulem Deen Celui qui va vers elle ne revient pas

mardi 5 décembre 2017, 19h00-21h00
Nouveau
Deen Shulem

Deen Shulem

Shulem Deen en conversation avec Kerenn Elkaïm, journaliste.

À l’occasion de la parution de son ouvrage Celui qui va vers elle ne revient pas (éditions Globe, 2017). Traduit de l’anglais (États-Unis) par Karine Reignier-Guerre.

Tarifs et réservation 

6 € - 4 €

Réservation
> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone*, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30)
*Paiement sécurisé par carte bancaire

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Shulem Deen est membre des skvers, l’une des communautés hassidiques les plus extrêmes et les plus isolée des Etats-Unis. Marié à dix-huit ans et père de cinq enfants, il se consacre à l’étude de la Torah et est maintenu dans la peur et le dégoût que lui inspire le monde extérieur… Seulement, Shulem Deen est curieux. Un jour, il allume la radio en cachette, se met à lire des livres interdits et découvre Internet. Il se débat jusqu’à éprouver ce doute qui ébranlera sa foi. Il finira par être exclu de sa communauté, qui le bannira pour hérésie et le contraindra à quitter sa propre famille.

Shulem Deen
Celui qui va vers elle ne revient pas
Éditions Globe, 2017

Shulem Deen
Celui qui va vers elle ne revient pas
Éditions Globe, 2017

Shulem Deen né en 1974 et vit à Brooklyn, où il anime un blog littéraire permettant à d’autres Juifs hassidiques de partager leurs interrogations. Il écrit pour The Forward, Tablet et Salon, et a reçu le National Jewish Book Award pour Celui qui va vers elle ne revient pas.
Lauréat du Prix Médicis essai 2017, il est également aujourd’hui une figure importante de la scène littéraire new-yorkaise.


« La crise de foi n’admet pas d’aller-retour. Ahurissant récit à la première personne, à la fois méticuleux et poignant »
Aurélien Ferenczi, Télérama

« Dans ce fascinant récit autobiographique et initiatique, Shulem Deen raconte à merveille cette vie hors du temps, coupée du monde moderne, rythmée par les innombrables rites, les fêtes religieuses et les prières. Avec justesse et pudeur, il retrace le chemin qui, pas à pas, l’a conduit à s’en éloigner définitivement, et au prix fort. »
Estelle Lenartowicz, LIRE

« Ce récit est le plus lyrique, mais aussi le plus minutieux et le plus spirituel jamais écrit par un déserteur. »
The New Yorker