Rendez-vous avec Chantal Akerman

dimanche 11 février 2007, 12h00-23h30
Chantal Akerman
© DR

Chantal Akerman
© DR

Chantal Akerman, née en 1950, est issue d’une famille juive polonaise émigrée en Belgique. Une partie de sa famille a été déportée à Auschwitz : ses films, son art restent en lien constant avec ce traumatisme.

Elle a découvert sa vocation pour le cinéma très tôt, en voyant Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard. Après avoir vécu aux États-Unis, elle réalise des films en France, aux États-Unis, en Belgique, en Allemagne ou en Russie. Ce rendez-vous avec Chantal Akerman au MAHJ s’impose comme une évidence. Au fil de quatre projections et de deux rencontres, trente et un ans de distance entre Jeanne Dielman... (1975) et Là-bas (2006), nous tenterons d’interroger la manière dont s’inscrit cette histoire (l’Histoire) dans son oeuvre.

Programme réalisé avec Jean-Pierre Salgas, critique, professeur à l’École nationale d’art de Bourges

12 h : projection
Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles, de Chantal Akerman (Belgique-France, 1975, 200 min, coul.) Avec Delphine Seyrig, Jan Decorte, Henri Stork, Jacques Doniol-Valcroze, Yves Bical
“C’est un film sur l’espace et le temps, et sur la façon d’organiser sa vie pour n’avoir aucun temps libre, pour ne pas se laisser submerger par l’angoisse et l’obsession de la mort.” Chantal Akerman

16 h : projection et rencontre
Golden Eighties, de Chantal Akerman (France-Belgique-Suisse, 1986, 96 min, coul.) Avec Myriam Boyer, John Berry, Delphine Seyrig, Lio, Fanny Cottençon, Charles Denner, Jean-François Balmer, Pascale Salkin
“D’abord l’envie de faire une comédie. Une comédie sur l’amour et le commerce. Burlesque, tendre, frénétique. Une comédie où les personnages parleraient vite, se déplaceraient vite et sans cesse, mus par le désir, les regrets, les sentiments et la cupidité, se croiseraient sans se voir, se verraient sans pouvoir s’atteindre, se perdraient pour se retrouver enfin.” Chantal Akerman
Rencontre : Chantal Akerman avec Dominique Païni

19 h : projection et rencontre
Histoires d’Amérique, de Chantal Akerman (France-Belgique,1988, 92 min, coul., VOSTF) Avec Roy Nathanson, Maurice Brenner, Carl Don, David Buntzman, Judith Malina, Eszter Balint
Au loin, le port de New York. Une lente approche de la ville, noyée dans la brume, alors que se chuchotent quelques paroles en yiddish. Des personnages vont se succéder, acteurs récitants d’anecdotes, de témoignages – tranches de vie, élément du puzzle de la mémoire des Juifs new-yorkais originaires d’Europe centrale et orientale.
Rencontre : Chantal Akerman avec Franck Nouchi, rédacteur en chef au Monde, rédacteur en chef du Monde des livres et Jean-Pierre Salgas

22 h : projections
Saute ma ville, de Chantal Akerman, (1968, 13 min)
Premier court métrage de la cinéaste
Là-bas, de Chantal Akerman (France-Belgique, 2005, 78 min, documentaire)
“Là-bas est un film sur le regard d’une femme coupée du monde, qui se nie, essaie de regarder Israël en face. [...] C’est un film sur le cinéma, la proposition du partage d’une trace incommunicable, une tentative de transmission d’une blessure concrète via la contemplation d’une image abstraite.” (Jean-Luc Douin, Le Monde).