Dans le cadre des Journées européennes de la Culture et du Patrimoine juifs.

Emplacement 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Autour de l’histoire des communautés juives du Maroc et leurs langues, d’une enfance juive en Méditerranée musulmane, de la transmission du patrimoine culturel…

Les judéo-langues du Maroc : judéo-arabe et judéo-espagnol

12h - 13h

Avec Line Amselem, maître de conférences Espagne classique Université Polytechnique Hauts-de-France et Jonas Sibony, docteur en linguistique sémitique. Rencontre modérée par Abraham Bengio, président de la commission Culture de la LICRA.

Patrimoine menacé de disparition, les parlers judéo-arabes et la haketía (judéo-espagnol du nord du Maroc) étaient autrefois transmis au sein de la famille, de la communauté. Aujourd’hui, langues de l’intimité, elles sont surtout enseignées à l’université et dans des centres culturels, en France et ailleurs dans le monde, et sont aussi l’objet de recherches scientifiques.


Une enfance juive marocaine

14h - 15h15

Avec Anny Dayan Rosenman, maître de conférences à l’Université Paris 7 et Marcel Bénabou, historien, secrétaire de l’OULIPO. Rencontre modérée par Leïla Sebbar, écrivaine et coordinatrice du recueil Une enfance juive en Méditerranée musulmane (Bleu Autour, 2012). Dernier ouvrage paru : Dans la chambre, Nouvelles, préface de Michelle Perrot, aquarelles de Sébastien Pignon (Bleu Autour, 2019). Lectures d’extraits de l’ouvrage Une enfance juive en Méditerranée musulmane par Rachel Rita Cohen, femme de théâtre et écrivain.

« Les récits d’une enfance juive en méditerranée musulmane racontent le passage d’un monde familier à un monde inconnu. L’histoire d’un exil imposé à la dernière génération. La nôtre. » Leïla Sebbar


Un Juif du Sahara

15h30 - 16h30

Jacob Oliel, chercheur indépendant en conversation avec Ariel Wizman, journaliste, animateur et comédien

Jacob Oliel est né à Colomb-Béchar (Sahara algérien), à la fin des années 1930, dans une famille juive originaire du Maroc. Passionné d’histoire, disciple et ami de Théodore Monod, il part sur les traces de la présence ancienne des Juifs dans les régions sahariennes. Il a reçu le Prix Georges Goyau de l’Académie française pour son ouvrage Les Juifs au Sahara. Le Touat au Moyen Âge (CNRS éditions, 1994).


Traditions orales des femmes juives du Maroc

16h45 - 17h45

Par Joseph Chetrit, professeur émérite de l’Université de Haïfa (Israël) et Vanessa Paloma Elbaz, chercheuse associée, Faculté de Musique et Peterhouse College de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni). Rencontre modérée par Jonas Sibony, docteur en linguistique sémitique.

Les deux conférences porteront sur « La poésie orale des femmes juives du Maroc et leur savoir oral » et les « Textes oraux des juives marocaines : identité et religiosité ».