Rencontre-dédicace avec Maxime Decout, Nurit Levy, Steven Sampson et Michèle Tauber

samedi 20 octobre 2018, 16h00-17h30
Maxime Decout, Nurit Levy et Michèle Tauber Les Appropriations du discours antisémite : comportements mimétiques et détournements carnavalesques

Maxime Decout, Nurit Levy et Michèle Tauber Les Appropriations du discours antisémite : comportements mimétiques et détournements carnavalesques

À l’occasion de la parution de l’ouvrage « Les Appropriations du discours antisémite : comportements mimétiques et détournements carnavalesques », Éditions du Bord de l’eau, 2018

Lieu 

Librairie

Salle-à manger du Duc

Maxime Decout, Nurit Levy et Michèle Tauber Les Appropriations du discours antisémite : comportements mimétiques et détournements carnavalesques

Maxime Decout, Nurit Levy et Michèle Tauber Les Appropriations du discours antisémite : comportements mimétiques et détournements carnavalesques

De nombreux écrivains juifs ont employé des procédés qui consistent à intégrer des discours antisémites pour les vider de leur charge haineuse. En renversant le stigmate pour lui octroyer une valeur positive, c’est aussi le fonctionnement de cette parole que ces œuvres exhibent pour le désamorcer.

Et pourtant ce geste de réappropriation, ce geste fort, provocateur, n’est pas toujours dénué d’ambiguïtés, notamment quand les valeurs dont l’œuvre et l’auteur se réclament ne sont pas clairement définies pour le lecteur.

N’est-il pas nécessaire de prendre en considération ces moments de révolte contre soi et les siens pour mieux cerner la dynamique d’une œuvre ? Et, plus largement, qu’est-ce qu’écrire avec et contre le discours de la haine ? Ce sont ces questions que cet ensemble de réflexions explore à travers des textes du XXe et du XXIe siècles : Jurek Becker, Serge Doubrovsky, Albert Cohen, Romain Gary, Heinrich Heine, Albert Memmi, Patrick Modiano, Irène Némirovsky, Marcel Proust, Philip Roth et Marc Weitzmann, etc.


Maxime Decout est maître de conférences à l’Université de Lille. Nurit Levy est maître de conférences à l’Université de Lille. Steven Sampson est critique littéraire et écrivain américain d’expression française vivant à Paris. Michèle Tauber est maître de conférences à l’Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle.