Le voyage de Maïmonide

dimanche 22 octobre 2006, 16h00-17h30
Maison de l’horloge de la medersa Bou Anania Fès (Maroc)
© Mahj

Maison de l’horloge de la medersa Bou Anania Fès (Maroc)
© Mahj

Avec l’ensemble Naguila André Taïeb, chant ; Mohamed Zeftari, violon, chant ; Fouad Didi, oud, chant ; Joshua Levitt, ney ; Mariam Poussin, qanoun ; Pierre-Luc Bensoussan, percussions

Chants arabo-andalous, judéo-espagnols, soufis et morceaux choisis du répertoire du Moyen-Orient

Rabbi Moshé ben Maïmon, Moussa ibn Maymon, Rabbi Moyses, trois signatures pour désigner une même personne, comme si elles devaient incarner la symbiose des trois religions monothéistes. Né à Cordoue en 1135, Maïmonide, immense codificateur et commentateur du Talmud, sera aussi théologien, philosophe et médecin. Un homme qui a toujours privilégié l’échange (son Guide des égarés, écrit en arabe et traduit en hébreu, tente d’établir l’accord entre philosophie et judaïsme), les rencontres (médecin du vizir de Saladin, sauveur de Godefroy de Bouillon) et les voyages (Cordoue, Fès, Alexandrie, Le Caire). Maïmonide a été avant l’heure un citoyen du monde.

C’est pour lui rendre hommage que l’ensemble Naguila, composé de musiciens juifs, musulmans et chrétiens, nous propose une relecture musicale de son voyage initiatique.