La Torah n’est pas au ciel

mercredi 19 juin 2019, 19h30-21h00
Eliezer Berkovits enseignant au Hebrew Theological
College, Chicago

Eliezer Berkovits enseignant au Hebrew Theological
College, Chicago

En présence de Yann Boissière, rabbin ;
Antoine Garapon, juriste et magistrat ;
Pierre-Emmanuel Dauzat, traducteur et essayiste.
Rencontre animée par Clémence Boulouque.

Tarifs et réservation 

6 € / 4 € / Gratuit amis du mahJ

> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

À l’occasion de la parution de l’ouvrage La Torah n’est pas au ciel. Nature et fonction de la loi juive, d’Eliezer Berkovits (traduit de l’anglais par Aude de Saint-Loup et Pierre- Emmanuel Dauzat, Éditions de la revue Conférence, 2018).

« Elle n’est pas au ciel »

(« לא בשמים היא », Deutéronome, 30:12)

Ce verset biblique est pour la tradition rabbinique le signe que la Torah a été donnée aux hommes, et qu’il leur appartient désormais de l’interpréter. Dans cette synthèse magistrale, Eliezer Berkovits (1908-1992), un des grands penseurs juifs du XXe siècle, analyse avec clarté la dimension profondément éthique de la Loi juive, la halakha, fruit d’une interprétation évolutive, mue par le respect de la dignité humaine.

Une réflexion nourrie par ses responsabilités de grand rabbin de Berlin en 1939, qui lui fit mesurer combien une application trop rigide de la loi pouvait avoir des conséquences dramatiques. Ces impasses le hanteront et inspireront en grande partie son œuvre, que cette première traduction en français permet de découvrir.


Découvrir le livre sur le site des Éditions de la Revue Conférence