La fabrique de l’antisémitisme dans l’Europe du XIXe siècle. Causes et représentations

du mercredi 21 octobre 2015 jusqu'au vendredi 23 octobre 2015
Antisemitische Schriften und Blatter in Europa
Antisemitische Schriften und Blatter in Europa

Le colloque se donne pour objectif d'étudier, dans une perspective internationale et interdisciplinaire, les divers niveaux, milieux, acteurs et expressions de l'antisémitisme au XIXe siècle, qui, dans un autre contexte, sont toujours ou de nouveau d'actualité au XXIe siècle.

Par Ulrich Wyrwa, Zentrum für Antisemitismusforschung, Technische Universität Berlin

Conférence en allemand, traduction simultanée en français et en anglais

Conférence inaugurale du colloque
L’antisémitisme au XIXe siècle : perspectives internationales
Du 21 au 23 octobre 2015
Organisé par la Fondation Max Weber et ses instituts ainsi que le Zentrum für Antisemitismus forschung Universität Berlin
Avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah

L'histoire de l'antisémitisme continue à intéresser fortement les chercheurs au-delà de la domination nazie en Allemagne de 1933 à 1945, de la radicalisation des formes traditionnelles de la pensée et des actes antisémites qui s'est produite durant cette période. Les évolutions de ces dernières années invitent elles aussi à examiner plus minutieusement l'histoire, les racines et les caractéristiques de l'antijudaïsme.

Or saisir l'antisémitisme contemporain ou nazi impose de revenir au XIXe siècle et d'étudier les conditions d'émergence de la nouvelle forme d'antijudaïsme qui s'exprime avec force dans le néologisme apparu à Berlin en 1879 et se répand immédiatement dans toutes les langues européennes : l'antisémitisme. Il paraît donc urgent que la recherche analyse précisément ce phénomène dans une approche comparée et transnationale. Il est d'autant plus surprenant, au vu de l'actualité, que cette approche ait été relativement peu adoptée dans ce champ de recherche très riche par ailleurs.