Autour de l'exposition Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse