Joseph Roth en exil à Paris 1933-1939

jeudi 24 septembre 2009, 09h15-18h00
vendredi 25 septembre 2009, 09h30-18h00
De gauche à droite : Joachim Dohrn (vu de dos), Germaine Alazard, Herr Zilz, Joseph Roth et Soma Morgenstern au café Le Tournon à Paris, vers 1938
De gauche à droite : Joachim Dohrn (vu de dos), Germaine Alazard, Herr Zilz, Joseph Roth et Soma Morgenstern au café Le Tournon à Paris, vers 1938

Les sujets abordés par les intervenants s’inscriront dans les complexes thématiques suivants : Définitions identitaires ; Écritures du judaïsme ; Exil et cosmopolitisme; Parcours d’écrivains ; Lectures de l’oeuvre ; À propos du « saint buveur » ; Édition et traduction.

Consacré, en corrélation avec l’exposition, aux années d’exil français de Joseph Roth, le colloque international des 24, 25 et 26 septembre 2009 se propose de revenir principalement sur trois points : l’ancrage de l’écrivain dans le contexte particulier de l’émigration allemande et autrichienne en France ; la permanence d’une réflexion sur le judaïsme et la judéité dans cette période de son existence et de son écriture ; la richesse et la variété des oeuvres produites durant ces quelques années. Ces différents aspects pourront, au demeurant, s’entrecroiser dans les contributions, présentées soit en langue française, soit en langue allemande.

Intervenants : Daniel Azuélos, université d’Amiens ; Jacqueline Bel, université de Boulogne-sur-Mer ; Giuseppe Bevilacqua, université de Florence ; Valérie Chevassus-Marchionni, université de Metz ; Éric Chevrel, université de Paris-Sorbonne ; Rémy Colombat, université de Paris-Sorbonne ; Benoît Ellerbach (Paris) ; Philippe Forget, lycée Jules-Ferry (Paris), Marino Freschi, université Roma Tre ; Anne-Sophie Gomez, université de Clermont-Ferrand ; Fritz Hackert, université de Tübingen ; Ilse Josepha ; Maria Lazaroms, European University Institute de Florence ; Heinz Lunzer, Literaturhaus de Vienne ; Victoria Lunzer-Talos, université de Vienne ; Carole Matheron, université Sorbonne Nouvelle ; Helmuth Nürnberger, université de Flensburg ; Katharina Ochse, Goethe-Institut et Auswärtiges Amt (Berlin) ; Stéphane Pesnel, université de Paris-Sorbonne ; Madeleine Rietra (Amsterdam) ; Rainer-Joachim Siegel (Leipzig) ; Els Snick, Hogeschool Gent ; Astrid Starck-Adler, université de Mulhouse ; Esther Steinmann (Stuttgart) ; Frithjof Trapp, université de Hambourg ; Erika Tunner, université Paris XII.
Responsabilité scientifique et organisation : Stéphane Pesnel, maître de conférences en études germaniques à l’université de Paris-Sorbonne

Le colloque est organisé par l’université de Paris-Sorbonne en collaboration avec le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme et l’École normale supérieure (Paris), avec le soutien du Conseil scientifique et de l’École doctorale IV de l’université de Paris-Sorbonne, de la Société des études germaniques, du Forum culturel autrichien, de l’Institut historique allemand, de l’ambassade d’Autriche et de l’ambassade des Pays-Bas.

Au MAHJ : jeudi 24 sept. : 9h15-12h30, 14h-18h
Au MAHJ : vendredi 25 sept. : 9h30-12h30, 14h-18h
À l’École normale supérieure : samedi 26 septembre