Joëlle Dautricourt
Le Livre de l’écriture heureuse, 2009
© Joëlle Dautricourt

Joëlle Dautricourt Le Livre de l’écriture heureuse

Du 15 avril au 4 juillet 2010

Dans la continuité des avant-gardes du livre d'artiste et de la typographie, Le Livre de l’Écriture Heureuse propose sous une forme ludique mais rigoureuse de déployer sur le rouleau virtuel de l’infographiste la sagesse, l’intelligence et la connaissance du scribe.

Constitué d’un ensemble de vingt-six planches en couleur, Le Livre de l’Écriture Heureuse se présente comme une célébration de la scripturalité juive, vaste fresque de poésie visuelle sur la lettre hébraïque dans tous ses espace-temps.

S’inspirant des règles de l'herméneutique traditionnelle autant que de la mystique du langage, l’œuvre revisite le corpus scriptural juif - des premières inscriptions aux manuscrits médiévaux jusqu'à la presse yiddish, du rouleau synagogal aux amulettes.

Dans un langage visuel contemporain, Le Livre de l’Écriture Heureuse renoue avec la tradition multiséculaire des copistes de l'hébreu dont l'excellence porte l'humour des jeux graphiques au sommet de l'art scripturaire.

Il s'inscrit également dans la dimension du merveilleux inhérente au Midrash et donne à la dynamique de sa propre expérience du commentaire le visage d'une féerie biblique. Rayonnant à partir d’un thème central, le verset 2 du Psaume 45 : « Ma langue est la plume d’un scribe expert ».

Le Livre de l’Écriture Heureuse renouvelle avec les moyens inédits de l’outil informatique cet art singulièrement inspiré de la mise en page et compose une partition hypertextuelle dont les lettres sont les émissaires.

Voir aussi

Voir tout

Maya Zack (née en 1976), Black and white rule (2011), image extraite d'une vidéo de 17 min. 
Exposition

du samedi 3 octobre 2020 jusqu'au dimanche 12 septembre 2021

Plaque de verre, 20e siècle, Vue de 14 photos d'identité (type "photomaton") épinglées au mur 
Exposition

du mercredi 19 mai jusqu'au dimanche 10 octobre 2021

Amedeo Modigliani, Portrait de Dédie, 1918, Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle, donation de M. et Mme André Lefèvre en 1952
Exposition
du jeudi 17 juin 2021 jusqu'au dimanche 31 octobre 2021
Partager