Hommage à Gérard Nahon

jeudi 31 janvier 2019, 09h30-18h30
Gérard Nahon en 2014

Gérard Nahon en 2014

Tarifs et réservation 

Accès au colloque dans la limite des places disponibles sur réservation.

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Près d’un an après la disparition de Gérard Nahon, survenue en février 2018, le musée d’art et d’histoire du Judaïsme organise, avec l’Alliance israélite universelle et la Société des études juives, une journée d’étude pour lui rendre hommage.

Dans le sillage des Mélanges en hommage au chercheur, publiés par Danièle Iancu-Agou et Carol Iancu sous le titre L’écriture de l’histoire juive (Peeters, 2012), cette journée met l’accent sur les apports majeurs de Gérard Nahon, tant du point de vue des objets et des méthodes que de l’essor des études juives comme discipline, dont il fut en France l’un des principaux artisans dans les années 1980.

Parmi les très nombreux champs couverts par ses travaux, l’histoire des communautés juives de la France médiévale, qu’il développa notamment dans le sillage de Bernhard Blumenkranz auquel il succéda comme directeur de la Nouvelle Gallia Judaica. Autre domaine de prédilection de ce chercheur insatiable, le monde séfarade, à travers sa thèse consacrée aux Nations juives portugaises du Sud-Ouest, élargie ensuite à l’ensemble des périphéries séfarades, pour reprendre le titre de l’un de ses ouvrages. Ses travaux d’épigraphie funéraire et la confrontation du corpus des inscriptions avec les registres des défunts ont également influencé de nombreux chercheurs.

Proches collaborateurs, anciens étudiants, ou chercheurs inspirés par sa pensée présenteront des réflexions autour de ces thèmes, et évoqueront leur dette à l’égard de Gérard Nahon. Cette Journée sera ainsi l’occasion de montrer la vitalité des études juives en France et de tracer les perspectives actuelle de la recherche.


Programme

> 9h30-9h45

Ouverture

Par Paul Salmona, musée d'art et d'histoire du Judaïsme; Jean-Claude Kuperminc, Alliance israélite universelle; Max Polonovski, Société des études juives

> 9h45-11h15

Le monde médiéval

Séance présidée par Danièle Sansy, université du Havre

« Les juifs d’Italie et la Terre sainte au bas Moyen Age »
par Pierre Savy, École française de Rome

« Un cœur de pierre » ? Une histoire des émotions est-elle possible à travers les inscriptions hébraïques médiévales ? »
par Claire Soussen, université du Littoral-Côte d’Opale

> 11h15-11h30
Pause

> 11h30-13h

Cimetières et inscriptions funéraires

Séance présidée par Sonia Fellous, CNRS-IRHT

« Le cimetière judéo-portugais de la rue de Flandre »
par Philippe Landau, Consistoire central

« Présence juive à Bayonne (1654-1806) : l’inventaire du cimetière de Saint-Esprit-lès-Bayonne »
par Philippe Pierret, université de Louvain


> 13h-14h30
Pause déjeuner


> 14h30-16h

Études juives

Séance présidée par Sylvie-Anne Goldberg, EHESS

« Gérard Nahon et la Revue des études juives »
par Georges Weill, Archives de France

« Gérard Nahon et l’Institut interuniversitaire d’études et de cultures juives »
par Jean-Marc Chouraqui, université d’Aix-Marseille


> 16h-16h15
Pause


> 16h15-17h45

Le monde séfarade

Séance présidée par Évelyne Oliel-Grausz, université Paris 1 Panthéon Sorbonne ; CRFJ et IAS, Jérusalem

« Langue et liturgie des juifs du Sud-Ouest »
par Peter Nahon, université Paris-Sorbonne

« L’aspect économique des métropoles et périphéries : le cas de l’industrie du chocolat des juifs de Bayonne au XVIIIe siècle »
par Nimrod Gaatone, universités de Tel-Aviv et Bar-Ilan


> 18h
Conclusion
par Carol Iancu, université Paul Valéry, Montpellier


Cette journée d’étude sera précédée par une soirée d’hommage à Gérard Nahon, mercredi 30 janvier à 19h à l’Alliance israélite universelle (6, rue Michel-Ange - 75016 Paris).
Plus de détails sur cette soirée sur le site de l'AIU