Helena Rubinstein dans un laboratoire

Helena Rubinstein dans un laboratoire

Avec la participation de Michèle Fitoussi, auteure d’Helena Rubinstein. La femme qui inventa la beauté (Grasset, 2010) et commissaire de l’exposition, et d’Elisabeth Sandager, directrice de la marque Helena Rubinstein au sein du groupe L’Oréal
Rencontre animée par Francesca Isidori, journaliste

Tarifs et réservation 

6 € / 4 € / 4 € Amis du mahJ

> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Helena Rubinstein (1870-1965), qui ouvrit son premier salon de beauté en 1902, est la fondatrice d’un empire cosmétique mondial et précurseure d’une culture de la beauté, consciente avant l’heure de ce « nouveau pouvoir » sur ­le ­point d’émerger.
Icône de la mode toujours à l’avant-garde, elle fut également une grande collectionneuse d’art.

Comment cette autodidacte a-t-elle réussi ce parcours hors du commun ? Comment sa­ vision de la beauté a-t-elle accompagné l’émancipation des ­femmes ?
Retour sur l’héritage d’une visionnaire.


Rencontre suivie de la projection

Poudre, gloire et beauté
(The Powder and the Glory)

D’Ann Carol Grossman et d’Arnie Reisman
États-Unis, documentaire, 2007, VF

Portraits croisés d’Helena Rubinstein (1870-1965) et d’Elizabeth Arden (1884-1966), toutes deux immigrées aux États-Unis, où elles fondèrent deux empires mondiaux de produits cosmétiques et de parfums, et dont la rivalité acharnée suscita une féconde émulation.