Haskala : penseurs juifs des Lumières allemandes

mardi 15 septembre 2009, 19h30-21h00
«Moses Mendelssohns Examen am Berliner Thor zu Potzdam»
Illustration tirée de « Physiognomischer Almanach für das Jahr 1792 » édité par Christoph Girtanner

«Moses Mendelssohns Examen am Berliner Thor zu Potzdam»
Illustration tirée de « Physiognomischer Almanach für das Jahr 1792 » édité par Christoph Girtanner

À l’occasion de la parution du numéro 9/2009 de la Revue germanique internationale :Haskala/Aufklärung.

Avec la participation de Stefanie Buchenau, maître de conférences en études germaniques à l’université Paris 8, et Nicolas Weill, journaliste au Monde, coéditeurs de l’ouvrage présenté ; Dominique Bourel, directeur de recherche au CNRS, auteur notamment de Moses Mendelssohn, la naissance du judaïsme moderne, éditions Gallimard, 2004 ; Gerhard Lauer, professeur de littérature allemande à l’université de Göttingen, auteur notamment de l’ouvrage Die Rückseite der Haskala. Geschichte einer kleinen Aufklärung (1650-1770) [L’Autre Face de la Haskala. Histoire d’un moment des Lumières], Göttingen, éditions Wallstein, 2008

Berlin va devenir, au XVIIIe siècle, le creuset d’un échange culturel exceptionnel entre Juifs et Allemands, mouvement que l’on désigne communément par le terme de « Haskala ». La Shoah et la longue histoire de l’antisémitisme ne doivent pas amener, par une lecture rétrospective, à minimiser l’importance de ce moment, ni à le réduire aux déceptions qui suivent ses promesses non tenues. Le volume de la Revue germanique internationale présenté résume les nouveaux regards que la recherche internationale pose sur cette période exceptionnelle, non seulement pour l’histoire des Juifs, mais aussi pour l’histoire européenne. Si certains noms, tel celui de Mendelssohn, inspirateur de l’Émancipation, sont désormais connus du public français, toute une constellation d’auteurs, de savants et de philosophes demeurent encore à découvrir.