Haïm à la lumière d’un violon Spectacle musical et théâtral. Création à Paris

mercredi 8 décembre 2010, 20h00-21h30
Haïm Lipsky
© DR

Haïm Lipsky
© DR

Texte et mise en scène de Gérald Garutti - Narrateur : Xavier Gallais

Musiques de Bloch, Mendelssohn, Wieniawski, Szymanowski, Enesco, Kreisler, Bartók, Bach, Chopin, Bernstein, Bruch, et musiques klezmer traditionnelles, chansons yiddish... Interprétées par : Naaman Sluchin, violon ; Dana Ciocarlie, piano ; Alexis Kune, accordéon ; Samuel Maquin, clarinette

Haïm à la lumière d’un violon est avant tout un hommage : quatre musiciens et un narrateur saluent le destin de Haïm Lipsky, violoniste juif né à Lodz, rescapé d’Auschwitz. À sa sortie du camp,Haïm rejette le polonais, pour ne plus parler que deux langues : le yiddish et le silence. Aujourd’hui, à quatre-vingt-sept ans, il parle hébreu. Mais, toute sa vie, sa langue de cœur aura été la musique. En elle, comme chez lui, résonnent l’optimisme de la vie, la pudeur de l’humour et la résilience du combattant. À chaque instant, le chemin de Haïm a baigné dans la lumière du violon – lueur fragile qui, seule, le sauva de l’extermination nazie.

Ainsi, d’une époque à l’autre, d’une musique à l’autre, mélodies klezmer et morceaux classiques scandent la vie de Haïm, avec un égal souci de vérité. Un violon, une clarinette, un accordéon, un piano et une voix suggèrent l’essentiel de ce parcours inouï, de la Pologne natale à la Terre promise, de la destruction du Yiddishland à la fondation de l’État d’Israël – grâce au miracle d’une survie à la Shoah. Et, à travers ce récit, se dessine un destin où se fondent mémoire et survie, musique et transmission.