Ester, ou Le Salut d’Israël par Ester

dimanche 4 mars 2007, 16h00-17h30
Ensemble Le Tendre Amour
© DR

Ensemble Le Tendre Amour
© DR

Oratorio en langue hébraïque

Livret de Jacob Raphaël Saraval (1707-1782)
Musique de Cristiano Giuseppe Lidarti (1730-1793)

Avec l’ensemble Le Tendre Amour :
María Hinojosa, soprano ; Adrián Schvarzstein, conteur ; Kathryn Elkin, hautbois baroque ; Adriana Alcaide, violon baroque ; Sébastien Perrin, flûte traversière baroque ; María Sanchez, violoncelle baroque ; Esteban Mazer, clavecin

Découverte en 1997 à Cambridge par Richard Andrewes, bibliothécaire de l’université, la partition en langue hébraïque Ester a été identifiée en 1998 par le musicologue Israël Adler. Le compositeur en est l’Italo-Viennois C. G. Lidarti, un chrétien connu pour des œuvres en hébreu composées pour la communauté juive portugaise d’Amsterdam, dans les années 1770.

Le Tendre Amour se propose de fêter ce Pourim de l’année 5767, en accompagnant la lecture de la megillah d’Esther par la musique laissée par Lidarti. En se fondant sur les conditions de la création de l’oeuvre à Mantoue, mais aussi en prenant en considération les traditions relatives à la célébration de Pourim, Le Tendre Amour conserve l’esprit carnavalesque de cette festivité et collabore avec l’homme de théâtre Adrián Schvarzstein. Dans l’histoire d’Esther, tous les personnages sont impliqués dans les faits qui se succèdent, comme le règne de la justice ou l’échec du complot d’Haman. Le jeu de scène du conteur et le recours aux masques permettront de suivre l’histoire. La soprano ponctuera le texte, en chantant les airs dévolus au personnage d’Esther, accompagnée par une réduction de la partie orchestrale originale réalisée pour l’instrumentation de l’ensemble.

En prélude à l’exposition Rembrandt et la Nouvelle Jérusalem En partenariat avec Atelier von Nagel