Jérémie Dres, Si je t’oublie, Alexandrie

Jérémie Dres, Si je t’oublie, Alexandrie

Rencontre-projection

À l’occasion de la parution du roman graphique de Jérémie Dres, Si je t’oublie, Alexandrie (Steinkis, 2018)
Jérémie Dres en conversation avec Corinne Bensimon, journaliste

Tarifs et réservation 

8 € / 6 € / 6 € Amis du mahJ

> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Lorsqu’il découvre une valise remplie de souvenirs de l’Égypte de ses grands-parents, Jérémie Dres ressent le besoin d’en savoir plus sur ses origines et part mener l’enquête du Caire à Alexandrie.
Alliant rigueur journalistique et autodérision, il fait de la recherche de ses origines un véritable reportage d’investigation, et exhume une mémoire en voie de disparition, celle de l’ancienne présence juive dans une Égypte alors ouverte et­ cosmopolite.


Rencontre suivie de la projection

Arabic Movie

D’Eyal Sagui Bizawe et de Sara Tsifroni

Documentaire, Israël, 2015, 62 min, VOSTF


Au plus fort du conflit israélo-arabe, à l’époque où l’Égypte incarnait l’ennemi juré d’Israël, l’unique chaîne de télévision israélienne diffusait chaque semaine un film égyptien, suivi par des millions de téléspectateurs. Suscitant passion et nostalgie chez les juifs arabophones, regard amusé ou plaisir honteux chez les Ashkénazes, « le film arabe du vendredi soir » était devenu un véritable rituel pour une génération d’Israéliens, qui en conserve aujourd’hui un souvenir ému.

Projection suivie d’un débat avec le réalisateur Eyal Sagui Bezawie (sous réserve), Jérémie Dres et Corinne Bensimon.