Claudio Magris

jeudi 10 septembre 2009, 19h30-21h00
Claudio Magris
© Frédéric Poletti / Opale

Claudio Magris
© Frédéric Poletti / Opale

Conversation avec Pierre-Emmanuel Dauzat, écrivain et traducteur, à l’occasion de la parution de Loin d’où ? Joseph Roth et la tradition juive-orientale, traduit de l’italien par Jean et Marie-Noëlle Pastureau, Le Seuil, 2009

Fin connaisseur de la littérature autrichienne et de la tradition juive d’Europe orientale, Claudio Magris décrypte l’oeuvre de Roth, en l’insérant dans un vaste courant, et montre comment elle prend sa source dans la douleur d’une double perte : Autrichien, Roth a vu s’écrouler un empire qu’il avait critiqué avec virulence dans sa jeunesse, mais auquel il était profondément attaché ; Juif de Galicie, il a dû, comme tant d’autres à cette époque, quitter sans espoir de retour la familiarité du shtetl natal, qui, limité et très imparfait, constituait néanmoins un tout cohérent et stable.