Un Somalien à Paris

Image extraite du film Un Somalien à Paris, de Patrick Zachmann

Bar centre des autocars. Un Somalien à Paris

dimanche 13 février 2022, 14h30-16h30

Bar centre des autocars, de Patrick Zachmann (2008, 57 min)
Précédé par Un Somalien à Paris, de Patrick Zachmann (2010, 18 min)

Séance présentée par Serge Lalou (sous réserve), producteur

En présence de Patrick Zachmann

Bar centre des autocars

« Planche-contact : l’expression prend un sens nouveau quand, au début de Bar centre des autocars, les vignettes défilent latéralement. Patrick Zachmann, photographe de l’agence Magnum, revoit les visages des jeunes participants à un stage de photo qu’il avait animé en 1984. Cette expérience dans les quartiers Nord de Marseille n’aurait pu être qu’un travail alimentaire. Mais il lui avait donné pour thème l’identité—un questionnement qui traverse son œuvre. En partant vingt ans après à la recherche de Chérif, Aïcha ou Hocine, il prolonge autrement la recherche personnelle qui animait La Mémoire de mon père, son court métrage de 1999. Les livrets de stage dans lesquels chacun accompagnait ses photos de commentaires ou de poèmes, Zachmann les feuillette comme des autoportraits auquel le cinéma peut apporter une épaisseur temporelle. Sa visée aurait pu être sociologique : comment les espoirs d’ascension sociale de ces jeunes de banlieue, encore vifs au milieu des années quatre-vingt, ont-ils été éprouvés par les crises économiques, la décrépitude urbanistique, la drogue, le sida ? Il y a certes une dimension historique dans le témoignage de ceux qu’il retrouve, mais elle est diffractée, épurée, jamais tirée du côté du film-dossier. L’un d’eux raconte par exemple devant sa fille adolescente la toxicomanie qui a failli lui coûter la vie : Zachmann s’intéresse tout autant à l’écoute de la fille qu’au récit du père. Mais la transmission entre sa génération, celle des stagiaires et de leur descendance est parfois impossible. Maladie mentale, mort, marginalisation : tissée dans le montage, l’absence de certains se fait lancinante, trouant la sobre chronique des retrouvailles. » Charlotte Garson


 

Un Somalien à Paris

 « Beaucoup de migrants venus d'Afrique échouent à Malte en traversant la Méditerranée dans leur embarcation de fortune. Ils ont tout risqué pour venir en Europe en espérant une vie meilleure - on estime qu'un tiers des migrants meurent en traversant la mer. Une fois à Malte, ils se retrouvent enfermés dans des Centres de détention ou dans des camps ouverts pendant de longs mois, voire des années en attendant que Malte et l'Europe trouvent une solution administrative à leur cas. ». Lors d'un séjour à Malte où il photographie le quotidien de ces réfugiés, Patrick Zachmann se lie avec l'un d'entre eux, Abdirissak, venu de Somalie. Ni l’un ni l’autre ne savent encore que le jeune Somalien va être choisi par la France parmi la centaine de personnes accueillies officiellement pour soulager Malte. Le photographe a suivi Abdirissak en France, et raconte son extraordinaire histoire de la Somalie en guerre au foyer de Nanterre, suivant le processus d’intégration pour devenir français.

Voir aussi

Voir tout

We Were The Others - Détail de l'affiche © Ruth Films 
Cinéma
dimanche 22 mai 2022, 11h00-13h30
Cinéma
dimanche 22 mai 2022, 17h00-19h00
Red Cow, de Tsivia Barkai Yacov © Films Boutique
Cinéma
dimanche 22 mai 2022, 20h00-22h00
Partager 
Emplacement 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

Lieu, réservation et tarifs 

(tarif par séance) : 6 € / 4 € (réduits et Amis du mahJ)

Réservation
> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 15h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 57 (lundi et mercredi de 10h30 à 13h*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

Publics