Plaque de verre, 20e siècle, Vue de 14 photos d'identité (type "photomaton") épinglées au mur 
Exposition

Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse

du mercredi 19 mai jusqu'au dimanche 10 octobre 2021

En écho à l’exposition « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940 », le mahJ rend hommage à Hersh Fenster (Baranow, 1892–Paris, 1964), journaliste et écrivain yiddish, auteur d’Undzere farpaynikte kinstler (Nos artistes martyrs), publié à Paris en 1951. Tout à la fois mémorial et livre d’art, cet ouvrage retrace les trajectoires de 84 artistes juifs de la scène française qui périrent entre 1940 et 1945. Autant de peintres, de sculpteurs, d’illustrateurs, hommes et femmes, dont l’œuvre a été interrompue prématurément et parfois détruite.

Brassaï, Pierre Dac devant un micro, 1935, collection particulière – Brassaï
Exposition

Pierre Dac. Du côté d'ailleurs

du jeudi 15 octobre 2020 jusqu'au dimanche 25 avril 2021

Le mahJ présente la première exposition consacrée à Pierre Dac (1893-1975). Plus de 250 documents issus des archives familiales, extraits de films, émissions télévisées et radiophoniques éclairent le parcours personnel et l’œuvre de ce maître de l’absurde, qui présida à la naissance de l’humour contemporain.

Amedeo Modigliani, Portrait de Dédie, 1918, Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle, donation de M. et Mme André Lefèvre en 1952
Exposition

Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940

du jeudi 17 juin 2021 jusqu'au dimanche 31 octobre 2021

À travers plus de 130 œuvres et de nombreux documents inédits, l’exposition renouvèle le regard sur cette génération d’artistes arrivés à Paris entre 1900 et 1914. Parmi ces hommes et femmes, nombreux sont les artistes juifs venus des grandes métropoles européennes, mais aussi de l’Empire russe, qui cherchent une émancipation artistique, sociale et religieuse. Ils ne sont d’aucune « École » au sens traditionnel : ils ne partagent pas un style, mais une histoire commune, un idéal et, pour certains, un destin.

Jean Besancenot, Jeunes filles juives d’Erfoud , Maroc, années 1930
Exposition

Juifs du Maroc, 1934-1937 Photographies de Jean Besancenot

du mardi 30 juin 2020 jusqu'au dimanche 18 avril 2021

Datant des années 1934-1937, les photographies de Jean Besancenot offrent un témoignage exceptionnel sur les communautés juives rurales du Maroc, aujourd’hui disparues.

Jules Adler, La Mère, 1899,
Muzeum Narodowe w Poznaniu
Exposition

Jules Adler. Peintre du peuple

du jeudi 17 octobre 2019 jusqu'au dimanche 23 février 2020

Avec près de 200 peintures, dessins, gravures et documents, cette exposition est la première rétrospective consacrée à un artiste qui laisse une œuvre puissante sur les bouleversements de son temps.
Né en 1865 à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône, au sein d’une modeste famille juive, Jules Adler est un peintre de la seconde génération naturaliste, dans la lignée des peintres de la réalité initiée par Gustave Courbet (1819-1877), franc-comtois lui aussi.

Adolfo Kaminsky, autoportrait à l’âge de 19 ans, Paris, 1944
Exposition

Adolfo Kaminsky. Faussaire et photographe

du  jeudi 23 mai 2019 jusqu'au dimanche 6 juin 2020

Résistant dès l’adolescence et faussaire de génie, Adolfo ­Kaminsky a consacré trente ans de son existence à­ produire des faux papiers.

Helena Rubinstein dans son appartement à New York
Exposition

Helena Rubinstein. L’aventure de la beauté

du mercredi 20 mars 2019 jusqu'au dimanche 25 août 2019

Pour la première fois en France, le mahJ consacre une exposition à Helena Rubinstein (1872-1965). Plus de trois cents documents, objets, vêtements, photos, gravures, ouvrages, peintures, sculptures, tapisseries – et notamment des œuvres de Marc Chagall, Michel Kikoïne, Sarah Lipska, Louis­ Marcoussis, Elie Nadelman ou Maurice Utrillo, provenant de sa célèbre collection personnelle – retracent le parcours de­celle que Jean ­Cocteau nommait « l’impératrice de la beauté ».

Pages