Anthony Coleman «I flâne ; therefore je suis»

jeudi 15 avril 2010, 20h00-21h30
Anthony Coleman
© DR

Anthony Coleman
© DR

Le pianiste Anthony Coleman est un compagnon de route de longue date des aventures musicales de John Zorn, depuis l’album culte Godard/ Spillane jusqu’à la pièce Kristallnacht, en passant par les groupes Cobra ou Naked City.

Puisant aussi bien à la tradition du jazz (de Jelly Roll Morton à TheloniousMonk et à Cecil Taylor) qu’à celle des musiques improvisées européennes (Mauricio Kagel, Luciano Berio) et du répertoire klezmer, Anthony Coleman invite le public à une expérience sonore inédite, en proposant une performance conçue dans la tradition du pilpul, cet art de penser par assaut d’arguments contradictoires typiquement juif...