Ouverture du colloque Hommage à Gérard Nahon

avec P. Salmona, J-C. Kuperminc et M. Polonovski (9min)

Type de manifestation 
date de la manifestation 
30 janvier 2019
Périodes 
Domaines 
type de media 

Près d’un an après la disparition de Gérard Nahon, survenue en février 2018, le musée d’art et d’histoire du Judaïsme organise, avec l’Alliance israélite universelle et la Société des études juives, une journée d’étude pour lui rendre hommage. Dans le sillage des Mélanges en hommage au chercheur, publiés par Danièle Iancu-Agou et Carol Iancu sous le titre L’écriture de l’histoire juive (Peeters, 2012), cette journée met l’accent sur les apports majeurs de Gérard Nahon, tant du point de vue des objets et des méthodes que de l’essor des études juives comme discipline, dont il fut en France l’un des principaux artisans dans les années 1980. Parmi les très nombreux champs couverts par ses travaux, l’histoire des communautés juives de la France médiévale, qu’il développa notamment dans le sillage de Bernhard Blumenkranz auquel il succéda comme directeur de la Nouvelle Gallia Judaica.

Autre domaine de prédilection de ce chercheur insatiable, le monde séfarade, à travers sa thèse consacrée aux Nations juives portug ises du Sud-Ouest, élargie ensuite à l’ensemble des périphéries séfarades, pour reprendre le titre de l’un de ses ouvrages. Ses travaux d’épigraphie funéraire et la confrontation du corpus des inscriptions avec les registres des défunts ont également influencé de nombreux chercheurs. Proches collaborateurs, anciens étudiants, ou chercheurs inspirés par sa pensée présenteront des réflexions autour de ces thèmes, et évoqueront leur dette à l’égard de Gérard Nahon. Cette Journée sera ainsi l’occasion de montrer la vitalité des études juives en France et de tracer les perspectives actuelle de la recherche.

Voir la conférence sur 

Akadem