« Nos artistes martyrs »

À l’occasion de la parution de Nos artistes martyrs, de Hersh Fenster, traduit du yiddish par Nadia Déhan-Rotschild et Évelyne Grumberg (mahJ–Hazan, 2021)

Type de manifestation 

Publié en yiddish en 1951, Undzere farpaynikte kinstler (Nos artistes martyrs), du critique d’art Hersh Fenster, est un témoignage exceptionnel sur la vie de quatre-vingtquatre artistes juifs établis à Paris dans l’entre-deux-guerres, disparus dans la Shoah.
Soixante-dix ans après sa parution, une première traduction en français permet de découvrir enfin ce texte issu d’une inlassable enquête, et de tirer ces artistes de l’oubli.

Avec la participation de :
Nadia Déhan-Rotschild, traductrice ; Ariel Fenster, fils de Hersh Fenster ; Natalia Krynicka, maison de la culture yiddish ; Judith Lindenberg, mahJ ; Yitskhok Niborski, spécialiste du yiddish ; Nadine Nieszawer, marchande d’art et experte ; Pascale Samuel, mahJ ; Annette Wieviorka, historienne.

Dans le cadre du Festival des Cultures Juives