Maryan, la ménagerie humaine

Peuplée de juges, de gardiens de camps, de clowns, d’inquisiteurs, de bourreaux, d’imbéciles – une humanité avilie ou terrorisée –, l’œuvre de Maryan (Pinchas Burstein, 1927-1977) est puissante, tragique, grinçante, inclassable.

Type de manifestation 
date de la manifestation 
03 décembre 2013
Périodes 
Domaines 
type de media 

L’exposition n’est pas une rétrospective. Hormis un tableau clé de 1952, elle reprend les temps forts de l’œuvre peint et dessiné de 1960 à 1977. Elle comprend, outre les carnets de 1971 – donnés par la veuve de l’artiste au musée national d’Art moderne, Centre Pompidou en 2012 –, vingt peintures et une quarantaine de dessins regroupés par séries. Des extraits du film Ecce homo, tourné au Chelsea Hotel en 1975, seront montrés dans le parcours.

Ce projet, qui s’inscrit dans la lignée des découvertes ou redécouvertes proposées par le Mahj – celles des œuvres de Bruno Schulz, de Salomon, de Felix Nussbaum –, a bénéficié de la participation du Centre Pompidou et du Spertus Institute de Chicago, ainsi que de prêts provenant du Fonds national d’art contemporain, de galeries et de collections particulières, tant en France qu’en Europe.

Commissariat :

  • Commissaire : Nathalie Hazan-Brunet
  • Commissaire associée : Catherine Thieck
  • Chargée de projet : Juliette Braillon

Cette exposition a bénéficié du soutien de la direction régionale des Affaires culturelles – ministère de la Culture et de la Communication, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de la Fondation Baumann sous l’égide de la Fondation du Judaïsme français, de l’Alliance israélite universelle, de la Fondation Rothschild - Institut Alain de Rothschild et de la Fondation Pro Mahj.

En savoir plus sur l'exposition