Martin Buber, un judaïsme en dialogue (2/2)

Deuxième partie du colloque  « Martin Buber, un judaïsme en dialogue »

Sous la direction scientifique de Dominique Bourel, CNRS, Centre Roland Mousnier (Sorbonne Université)

En partenariat avec l’Institut historique allemand (IHA)

Type de manifestation 

Martin Buber (Vienne, 1878 – Jérusalem, 1965) est l’une des figures majeures de la pensée juive du XXe siècle. Alors que s’achève l’édition complète de ses œuvres en allemand, chercheurs et spécialistes français, allemands et israéliens abordent les différents pôles de sa pensée : le hassidisme, qu’il contribua à faire connaître; la philosophie du dialogue, développée dans son célèbre Je et Tu (1923), et matérialisée par son action en faveur du dialogue judéo-chrétien ; la politique, et notamment son engagement en faveur d’un sionisme humaniste ; son rapport aux textes sacrés marqué par sa traduction de la Bible en allemand.


 

Deuxième session. Dialogues 


 

Buber et Levinas

Silvia Richter, université Humboldt (Berlin)


 

Buber et Karl Wolfskehl

Dominique Bourel, CNRS, Centre Roland Mousnier (Sorbonne Université)


 

Buber et Gustav Landauer

Michael Löwy, CNRS-EHESS 


 


 

Martin Buber, Franz Rosenzweig et la question judéo-allemande

Sonia Goldblum, université de Haute-Alsace


 

 

Conclusion

Difficile sagesse : Buber, Levinas et l’idée d’“humanisme hébreu”

Guy Stroumsa, université hébraïque de Jérusalem et université d’Oxford