Revenir en haut de la page

Joann Sfar. Nous vivrons

Rencontre avec Joann Sfar, à l'occasion de la publication de ses carnets de dessins de l'après 7 octobre, intitulés Nous vivrons. Enquête sur l’avenir des juifs.

Animée par Raphaëlle Leyris.

Introduction par Sophie Andrieu, responsable de l'auditorium du mahJ

Type de manifestation
URL de Remote video custom
Date de la manifestation
Périodes
Domaines
Type de media

« Au lendemain du pogrom du 7 octobre, j’ai commencé ce journal d’une identité juive anxieuse. Dans un moment où l’existence des citoyens de culture ou de religion juive est de plus en plus menacée en Europe, que veut dire Israël ? Je me rappelle de ce que représentait Israël pour mon père, Juif d’Algérie, admirateur paradoxal du sionisme et du nationalisme arabe. Je me souviens du pessimisme ironique de mon grand-père maternel, dont toute la famille a péri durant la Shoah. Mais pour moi ? Et pour les Français juifs ? Et même pour les Israéliens : ma famille israélienne, mes relations artistiques et professionnelles, mes amis israéliens, juifs et musulmans, comment vont-ils ? Où se voient-ils dans un an ? Je suis perdu, donc je regarde le monde crayon en main. Je ne suis pas objectif mais je tente d’être de bonne foi. Je prends un avion pour Tel-Aviv afin de rencontrer des figures importantes de l’Israël d’aujourd’hui. Je souhaite échapper à la joie sanguinaire qu’ont nos contemporains lorsqu’ils étalent leurs opinions sur cette région qu’ils croient lointaine. » Joann Sfar