Histoire juive et histoire universelle

Partie 1 du colloque Hommage à Yosef Hayim Yerushalmi

Type de manifestation 
date de la manifestation 
03 avril 2011
Périodes 
type de media 

Colloque organisé avec le soutien de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), le Centre de Recherches Historiques (CRH), la Maison des sciences de l’homme (MSH)
Avec la participation de Jan Assmann (université de Constance) sous réserve ; Dominique Bourel (CNRS, Paris) ; Michael Brenner (université Ludwig Maximilian, Munich) ; Anna Foa (université La Sapienza, Rome) ; Sylvie-Anne Goldberg (EHESS, Paris) ; Nancy Green (EHESS, Paris) ; Yosef Kaplan (Université hébraïque de Jérusalem) ; Maurice Kriegel (EHESS, Paris) ; Michael Molnar (ancien directeur du Freud Museum, Londres) ; Pierre Nora (EHESS, Paris) ; Marina Rustow (Johns Hopkins University, USA) ; Lucette Valensi (EHESS, Paris) ; Éric Vigne (Gallimard) ; Nicolas Weill (Le Monde) ; Annette Wieviorka (CNRS, Paris)

Yosef Hayim Yerushalmi a été l’un des grands historiens du XXesiècle. L’oeuvre de ce spécialiste de l’histoire des conversos, notamment Zakhor. Histoire juive et mémoire juive, marque un tournant dans l’approche de l’histoire des juifs, tant dans ses perspectives propres que dans sa réception par les historiens « généralistes ».
Elle a imposé une nouvelle façon d’envisager l’identité juive qui a transformé la manière de concevoir la judéité dans l’histoire. En outre, le livre sur Freud de Yerushalmi a ouvert un
dialogue entre historiens et spécialistes de l’Égyptologie ancienne et la psychanalyse.