Exposer Freud

Rencontre enregistrée avec Jean Clair, de l’Académie française, commissaire de l’exposition, et Philippe Comar, École nationale supérieure des beaux-arts, Laura Bossi-Régnier, neurologue et historienne des sciences, conseillers scientifiques de l’exposition

Rencontre animée par Christine Lecerf, productrice à France-Culture

Type de manifestation 
date de la manifestation 
17 octobre 2018
Périodes 
Domaines 
type de media 

Pourquoi Sigmund Freud au mahJ ? N’avait-il pas repoussé lui-même l’idée d’une « psychanalyse science juive » ?
À travers des œuvres majeures, l’exposition révèle un Freud peu connu en France, où sa pensée fut d’abord diffusée par les cercles littéraires surréalistes. On y découvre les travaux de Freud neurologue, à Vienne puis à Paris, et son intérêt croissant pour la biologie. Son univers visuel est particulièrement mis en avant, notamment lorsqu’avec Jean-Martin Charcot, à la Salpêtrière, il observe minutieusement les symptômes des patients.
Le parcours fait redécouvrir l’invention de la psychanalyse, qui s’épanouit dans l’écoute, en l’absence de toute représentation visuelle. Freud se pose ici en héritier de Moïse, grand briseur d’images.