Cimetières et nécropoles

Partie 5 du colloque Archéologie du judaïsme en France et en Europe

Type de manifestation 

Colloque organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) et le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, sous le patronage de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication
Avec le concours du projet « Archéologie dans l’Europe contemporaine », avec le soutien du programme « Culture 2007-2013 » de l’Union européenne

Conception et organisation : Paul Salmona, Inrap, avec le concours de Danièle Iancu-Agou, Max Polonovski et Laurence Sigal

En partenariat avec Le Monde des religions

L’essor de l’archéologie préventive au cours des vingt dernières années a contribué à la découverte d’un grand nombre de sites témoignant de la présence juive en Europe depuis l’Antiquité. En Italie et en Albanie, des sites majeurs du judaïsme antique sont mis au jour. En Allemagne, les recherches sur des quartiers médiévaux sont prolongées par la mise en valeur des vestiges. En France, la fouille récente de nécropoles et de lieux de culte éclaire la présence des juifs au Moyen Âge, jusqu’aux expulsions du XIVe siècle. En Espagne, de nombreuses recherches permettent d’enrichir la connaissance d’un judaïsme florissant en al-Andalus et dans le nord de la péninsule avant l’expulsion de 1492...

Rassemblant spécialistes albanais, allemands, italiens, hongrois, tchèques et français pour confronter recherches archéologiques et historiques, ce colloque fera un état des apports récents de l’archéologie à la connaissance du judaïsme en Europe. Il devrait permettre une meilleure appréhension des vestiges archéologiques juifs par les chercheurs et contribuer à une meilleure connaissance du passé du continent européen.

Avec la participation de Philippe Blanchard, Inrap ; François Blary, université de Picardie ; Daniel Botella, musée de Lucena ; Lonny Bourada, Inrap ; Silvia Codreanu-Windauer, Office du patrimoine de Bavière ; Anna Colet Marcé, archéologue ; Claire Decomps, service régional de l’inventaire de Lorraine ; Artème Fédortchouk, International Center for Jewish Education and Field Studies ; Michel Gras, École française de Rome ; François Guyonnet, service d’Archéologie du Vaucluse ; Mireille Hadas-Lebel, université de Paris IV ; Danièle Iancu-Agou, CNRS, Nouvelle Gallia Judaïca ; Michaël Iancu, institut Maïmonide de Montpellier et université de Cluj (Roumanie) ; Jean-Paul Jacob, Inrap ; Mylène Lert, musée d’Archéologie tricastine ; Thierry Massat, Inrap ; Claude de Mecquenem, Inrap ; Marco Milanese, université de Sassari ; Etleva Nallbani, École française de Rome; Daniel Parent, Inrap ; Jean Passini, CNRS ; Max Polonovski, ministère de la Culture et de la Communication ; Arturo Ruiz Taboada, université de Castille-La Manche ; Paul Salmona, Inrap ; Oriol Saula, Museu comarcal de l’Urgell ; Angela Scandaliato, Associazione Italiana per lo studio del Giudaismo ; Sven Schütte, direction des antiquités historiques de la ville de Cologne ; Michaela Selmi Wallisová, Société tchèque d’archéologie ; Laurence Sigal, musée d’art et d’histoire du Judaïsme ; Neil Asher Silberman, University of Massachusetts ; Robert Thernot, Inrap, CNRS ; Muriel Vecchione, Inrap ; András Végh, musée historique de Budapest ; Cinzia Vismara, université de Cassino