Balagan dans les frontières

Troisième partie : "Balagan dans les frontières" du Colloque "Génération balagan Archéologie du désordre" organisé par Céline Masson, professeure des universités, psychanalyste, avec l’université Picardie Jules Verne, l’université Paris Diderot, l’International Center for the University Teaching of Jewish Civilization, l’Université hébraïque de Jérusalem, l’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants) et le musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Type de manifestation 

Qu’en est-il de ce désordre intérieur (balagan) dans les familles juives pour la troisième génération après la Shoah ? Comment transforme-t-elle le traumatisme reçu en héritage, les récits amputés, les silences, les non-dits ? Comment ces jeunes vivent-ils avec leurs noms parfois francisés, les langues perdues, le « devoir de mémoire » ? Quelle sera leur transmission à une quatrième génération, qui ne connaîtra pas de témoins  ? En somme, quelle est l’identité juive de ces jeunes aujourd’hui ?

Après les colloques « Shmattès » (2004), « La force du nom » (2009) ou encore « L'accent, traces de l'exil » (2013), c’est autour du mot-frontière balagan que seront proposées des approches pluridisciplinaires pour tenter d’éclairer les problématiques posées par cette troisième génération. Philosophes, linguistes, rabbin, psychanalystes, anthropologues, artistes, toutes générations confondues, dialogueront lors de ce colloque parlé, chanté, joué.