Avrom Sutzkever

Hommage au poète yiddish et résistant Avrom Sutzkever (1913-2010)

Avec la participation de Rachel Ertel, écrivain et traductrice ; Raphaël Koenig, chercheur associé en littérature comparée, Harvard ; Claude Mouchard, poète.

Rencontre animée par Stéphane Bou.

À l’occasion de la publication de l’anthologie Heures rapiécées. Poèmes en vers et en prose, d’Avrom Sutzkever, traduite et préfacée par Rachel Ertel (L’éclat, 2021)

Programme de rattachement 
Type de manifestation 
date de la manifestation 
05 septembre 2021
Périodes 
Domaines 
type de media 

Avrom Sutzkever (1913-2010) a traversé le XXe siècle en poète. Survivant du ghetto de Wilno, dont il fut un témoin majeur, il y oeuvra au sein de la « Brigade des papiers », qui sauva de la destruction des milliers de livres et de documents. Sa mère et son fils nouveau-né y furent assassinés par les nazis en 1942.

En 1946, il témoigne au procès de Nuremberg, et il s’installe en Israël en 1947. Il y poursuivit son oeuvre poétique, fondant la revue de littérature yiddish, Di Goldene Keit (La chaîne d’or). En 1985, il obtient le prix Israël pour l’ensemble de son oeuvre.

Dans le cadre de la journée « Le yiddish sous le ciel de Paris », à l'occasion des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs (JECPJ).