Archéologie du judaïsme en France

Paul Salmona, directeur du mahJ, en conversation avec Corinne Bensimon, à l’occasion de la parution de son ouvrage Archéologie du judaïsme en France (La Découverte-Inrap, 2021)

Type de manifestation 
date de la manifestation 
20 mai 2021
Domaines 
type de media 

Quartiers, synagogues, bains rituels, cimetières, inscriptions, genizot, graffitis… depuis le XIXe siècle, les archéologues exhument des traces matérielles du judaïsme en France.

Ces vestiges éclairent la présence juive durant l’Antiquité, complètent les rares informations sur le premier Moyen Âge, enrichissent la connaissance des innombrables juiveries que comptait le royaume avant les expulsions médiévales, illustrent les communautés « résilientes » (Alsace, Avignon, Comtat Venaissin) ou se reconstituant au XVIe siècle (côte aquitaine, Lorraine), et apportent des données originales sur les juifs de France, de l’Émancipation à l’époque actuelle.

Comment ces découvertes – qui se multiplient avec le développement de l’archéologie préventive depuis les années 1990 –, peuvent-elles, en s’appuyant sur les archives textuelles, l’épigraphie, la topographie urbaine ou la toponymie, contribuer à corriger cette « tache aveugle » dans le récit national ?