Juifs et protestants cultivés pendant la double querelle autour de l’antisémitisme de Treitschke

par Uffa Jensen, Max-Planck-Institut fur Bildungforschung, Berlin

Au cours du XIXe siècle, les juifs s'assimilèrent dans la société allemande. L’appropriation de la culture de la bourgeoise cultivée joua un rôle capital dans ce processus. Malgré l’assimilation légale des juifs en 1871, un sentiment d’hostilité post-émancipateur venait de naitre. Contrairement à l’idée longtemps répandue que les couches sociales petites-bourgeoises et populaires auraient été particulièrement perméables à cet antisémitisme, on a mis en évidence ces dernières années sur l’antisémitisme de la bourgeoisie protestante. Dans ce contexte général, la conférence prendra pour sujet la double querelle sur l’antisémitisme de Heinrich von Treitschke (1834-1887), qui était professeur d’histoire à Berlin. Cette dispute, nommée rétrospectivement Berliner Antisemitismusstreit (« querelle berlinoise de l’antisémitisme »), se déroula en deux phases séparées. De novembre 1879 au printemps 1880, Treitschke est critiqué par les juifs allemands. Et ce n’est qu’à l’automne 1880 que débute une seconde querelle entre Treitschke et l’historien Theodor Mommsen (1817-1903). La conférence fera ressortir l’importance particulière de cette double querelle pour les relations entre juifs et protestants. Ainsi, les reproches, les émotions et les tensions sociales au sein de la bourgeoisie cultivée seront pris en compte. Notamment cette division du conflit en deux – c’est-à-dire le manque d’une culture du conflit malgré toutes les convergences culturelles – s’avère comme problème crucial

Uffa Jensen est collaborateur scientifique au Max Planck-Institut für Bildungsforschung à Berlin. Ses recherches portent sur l’histoire juive allemande, sur l’histoire de l’antisémitisme et sur l’histoire de la psychanalyse. Il est notamment l’auteur de Gebildete Doppelgänger. Bürgerliche Juden und Protestanten im 19. Jahrhundert (Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2005) et de Politik und Recht. Perspektiven deutsch-jüdischer Geschichte (Paderborn, Ferdinand Schöningh, 2014).

Revenir au colloque "Juifs et protestants : cinq siècles de relations en Europe"