Me Fernand Labori, défenseur de Zola