Coups de cœur de la librairie

Ce mois-ci, la librairie vous recommande :

Histoire

Archéologie du judaïsme en France

Paul Salmona, La Découverte, 23 €

Dans cet ouvrage, richement illustré, coédité avec l’Inrap dans la collection « Archéologies de la France », Paul Salmona, directeur du mahJ, retrace l’histoire de l'archéologie juive en France et dresse un état des lieux des apports récents de l'archéologie préventive à la connaissance du judaïsme en France à partir de l'analyse des archives textuelles, de la topographie urbaine, de la toponymie, du patrimoine bâti et de l'art. Des encadrés présentent les contributions d’une vingtaine de spécialistes autour de sites et d’artéfacts comme la genizah de la synagogue de Dambach-la-Ville, le cimetière de L’Isle-sur-la-Sorgue, la synagogue de Rouen, ou encore des œuvres de Joseph Tchaïkov redécouvertes à Baillet-en-France et le Déjeuner sous l’herbe de Daniel Spoerri à Jouy-en-Josas. Bibliographie et index des noms de personnes et de lieux complètent le livre.


Essai

Venir après. Nos parents ont été déportés

Danièle Laufer, éditions du Faubourg, 21 €

L’expérience traumatisante de leurs parents, « aux frontières de l’anéantissement, n’a cessé d’infuser [leurs] vie[s] ». Danièle Laufer explore les ravages d’une existence dans l’ombre d’une mère survivante de la Shoah, prisonnière d’un monde intérieur, incapable d’être présente pour ses filles. Elle s’appuie sur les témoignages d’autres enfants de survivants, en un récit choral qui éclaire ce vécu commun. De cet héritage mortifère, ces enfants de déportés ont su tirer une grande force vitale. C’est cette affirmation de la vie qu’ils souhaitent à présent transmettre à leurs enfants, ainsi que le souvenir des disparus.


Racée

Rachel Khan, Éditions de l’Observatoire, 16€

Riche de multiples identités, française, gambienne, juive, catholique et musulmane, Rachel Khan a également un parcours professionnel hétérogène. Athlète de haut niveau durant son adolescence, elle étudie par la suite le droit international privé et les droits fondamentaux pour devenir juriste. Conseillère politique, actrice, écrivaine, responsable associative, elle est une personnalité inclassable. Dans son essai qui s'élève contre le radicalisme identitaire et contre certains concepts et mots portés par les nouvelles idéologies "décoloniales" ou "intersectionnelles", l'auteur refuse toute assignation identitaire et victimaire. "On est tous des additionnés" écrivait Romain Gary, auteur dont l'œuvre a été essentielle dans la formation de la femme "afro-yiddish" protéiforme qu'est Rachel Khan. 



Beaux-Arts

Les Synagogues de l’Exil

David Abitbol, Les éditions Messenger, 79 €

Telle une invitation au voyage, cet ouvrage magnifique de photographies nous ouvre les portes des synagogues d’Europe. Grâce à David Abitbol, nous découvrons avec émerveillement leur beauté somptueuse, cachée aux regards des simples visiteurs. Ces photographies magnifient la solennité de ces sanctuaires, en accentuant couleurs et lumière. Elles témoignent de la richesse et la diversité des communautés juives passées et présentes, qui ont bâti un avenir grandiose en Europe. Comme l’écrit le grand rabbin Haïm Korsia, l’existence d’une synagogue atteste de la progression des idées de liberté et du respect de l’altérité dans une société.



Musique

A Gershwin Playground

Guy Mintus Trio, Enja records, 2020, 16 €

Le talentueux pianiste israélien Guy Mintus, en trio avec ses complices Omri Hadani (contrebasse) et Yonathan Rosen (batterie), s’amuse à interpréter ses morceaux préférés de Gershwin. Ça swingue, en un hommage joyeux et chanté à celui qui l’accompagne depuis ses 10 ans ! Inspiré par l’univers des paroles de Gershwin, le trio adapte avec virtuosité un jazz symphonique, en nous entraînant vers le terrain de jeux des émotions de l’enfance, comme l’illustre la couverture rose pop de l’album avec ses jouets et instruments déballés.