Theodor Herzl

Hermann Struck (Berlin, 1876 – Haïfa, 1944)

Berlin, 1903

Eau-forte sur papier vergé, 48,5 x 39 cm

Hermann Struck (Berlin, 1876 – Haïfa, 1944), Portrait de Theodor Herzl, Berlin, 1903

Hermann Struck (Berlin, 1876 – Haïfa, 1944), Portrait de Theodor Herzl, Berlin, 1903

Avocat, écrivain et journaliste hongrois, Theodor Herzl (Budapest, 1860 – Edlach, 1904) est témoin de la dégradation publique du capitaine Dreyfus aux cris de : « À mort les juifs ! » le 5 janvier 1895à Paris. Face à la haine populaire, il acquiert la conviction que seule la création d’un État garanti par des traités internationaux peut sauver les juifs d’Europe de l’antisémitisme. Après avoir publié Der Judenstaat (L’État des juifs) en 1896, il réunit le premier congrès sioniste à Bâle en 1897 dont le programme est d’« établir en Palestine, pour le peuple juif, un foyer garanti par le droit public ». Une vision qui se concrétisera avec la création de l’État d’Israël en 1948.

Sur le même thème

Christian Boltanski (Paris, né en 1944), Les Habitants de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939, Paris, 1998
Beaux-arts, Histoire

Christian Boltanski (Paris, né en 1944)

Paris, 1998

Joseph Budko (Plonsk, 1888 - Jérusalem, 1940), Dans la ville du massacre, Berlin, 1923
Beaux-arts, Histoire

Joseph Budko (Plonsk, 1888 – Jérusalem, 1940)

Berlin, 1923
 

Simon Mondzain (Szamaj Mondszajn, dit ; Chelm, Pologne, 1887 ou 1888 – Paris, 1979), Pro Patria, Paris, 1920
Beaux-arts, Histoire

Simon Mondzain (Szamaj Mondszajn, dit ; Chelm, Pologne, 1887 ou 1888 – Paris, 1979)

Paris, 1920