Ouvrage kabbalistique

Sefer Raziel ha-Maleakh (livre de l’ange Raziel)

Amsterdam, Abraham Mendès Coutinho, 1701

Imprimé en hébreu, 23 x 19 cm

Ouvrage kabbalistique, Sefer Raziel ha-Maleakh (livre de l’ange Raziel), Amsterdam, Abraham Mendès Coutinho, 1701

Ouvrage kabbalistique, Sefer Raziel ha-Maleakh (livre de l’ange Raziel), Amsterdam, Abraham Mendès Coutinho, 1701

Ce livre est un ouvrage de Kabbale pratique, courant proche de la magie blanche, visant l’obtention d’une protection, en s’appuyant notamment sur le pouvoir présumé des noms divins et de certains anges.

« Voici le livre que l’ange Raziel donna au premier homme » précise sa page de titre. Cet ange, dont le nom dérive du persan raz « secret », aurait révélé à Adam un livre magique contenant les secrets de la Création, trois jours après l’expulsion de ce dernier du paradis. Compilant divers textes cosmogoniques et légendes antiques, le livre contient de nombreuses formules et sceaux magiques permettant de fabriquer des amulettes. Bien qu’anonyme, il est généralement attribué à un savant ashkénaze, Éleazar ben Juda ben Kalonymos, dit Éleazar de Worms (Mayence, 1176 – Worms, 1238), le dernier grand représentant du piétisme rhénan, courant né en réaction aux persécutions lors des Croisades.

L’ouvrage est l’objet de nombreuses copies manuscrites avant sa première impression à Amsterdam en 1701, cette édition constituant la première d’une longue série. Il inspire très tôt des kabbalistes chrétiens, avec le Liber Razielis Archangelis écrit dans l’entourage d’Alphonse X de Castille (1221-1284), influençant aussi l’Heptameron de l’italien Pierre d’Albane (vers 1250-1307).

Sur le même thème

Bible (Tanakh)
Livres et manuscrits

Romeyn de Hooghe (illustrations ; Amsterdam, 1645 – Haarlem, 1708)

Amsterdam, Menasseh ben Israël, 1631 ; gravures insérées après 1712

Livre de prières, Ferrare, 1512
Livres et manuscrits

Ferrare, 1512

Haggadah shel Pessah, Allemagne, 1731
Fêtes et cérémonies, Livres et manuscrits

Anonyme

Allemagne, 1731