Kept Alive Portraits

Nira Pereg (Tel Aviv, née en 1969)

Jérusalem, 2009-2010

Tirage photographique, 69,7 x 99,2 cm

Don de l’artiste

Nira Pereg (Tel Aviv, 1969), Kept Alive Portraits, Jérusalem, 2009-2010

Nira Pereg (Tel Aviv, 1969), Kept Alive Portraits, Jérusalem, 2009-2010

Nira Pereg, dont le travail témoigne des résonances tragiques et poétiques liées aux stratégies d’appropriation d’un espace ou d’un territoire, a été lauréate 2013 du prix Maratier. À cette occasion, elle a fait don de photographies de la série Kept Alive Portraits, travail mené au cimetière Har HaMenushot de Jérusalem, l’un des plus importants d’Israël, et nécropole très prisée en raison de sa situation géographique. Pour les juifs très observants, il est en effet recommandé d’être inhumé à Jérusalem, où l’arrivée du messie amènerait la résurrection des morts. Nira Pereg photographie les emplacements réservés de tombes, marqués de la mention םייחב רומש, « toujours vivant », et qu’elle traite à la manière de portraits de ces individus ayant fait le choix d’investir à l’avance, par superstition ou conviction religieuse, le territoire des morts.

Sur le même thème

Sophie Calle (Paris, 1953), L’Erouv de Jérusalem, Jérusalem, 1996
Beaux-arts

Sophie Calle (Paris, 1953)

Jérusalem, 1996

Kader Attia (Dugny, 1970), Big Bang, 2005
Beaux-arts

Kader Attia (Dugny, né en 1970)

Paris, 2005

Christian Boltanski (Paris, né en 1944), Les Habitants de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939, Paris, 1998
Beaux-arts, Histoire

Christian Boltanski (Paris, né en 1944)

Paris, 1998