Bagues de mariage

Allemagne et Italie, XVIe-XVIIe siècles

Or et émail

Don à la mémoire de la baronne Liliane de Rothschild ; dépôt du musée de Cluny ‒ musée national du Moyen Âge, Paris

Don Rothschild, collection Strauss

Bagues de mariage, Allemagne et Italie, XVIe - XVIIe siècles

Bagues de mariage, Allemagne et Italie, XVIe - XVIIe siècles

« Par cet anneau, tu m’es consacrée selon la loi de Moïse et d’Israël. » En récitant cette formule consacrée, le fiancé passe une bague au doigt de sa fiancée en présence de deux témoins et de l’assemblée. Le couple, placé sous le dais nuptial (houppah) symbolisant le foyer où l’époux accueillera son épouse, écoute la lecture du contrat de mariage (ketoubbah), contrat de mariage rédigé en araméen, souvent calligraphié et orné. Le rabbin récite ensuite les sept bénédictions (shev’a brakhot) consacrant l’union des mariés devant Dieu et l’assemblée d’Israël, avant que le marié ne casse un verre en mémoire du Temple de Jérusalem détruit. Cette cérémonie peut avoir lieu en plein air, dans une maison privée ou à la synagogue.

Sur le même thème

Cabane pour la fête des Tabernacles (soukkah), Autriche ou sud de l’Allemagne, fin du XIXe siècle
Fêtes et cérémonies

Autriche ou sud de l’Allemagne, fin du XIXe siècle

Attribué à Shalom Italia (Mantoue, vers 1619 – Amsterdam, vers 1655), Rouleau d'Esther, Amsterdam, vers 1641
Fêtes et cérémonies

Attribué à Shalom Italia (Mantoue, vers 1619 – Amsterdam, vers 1655)

Amsterdam, vers 1641

Lampe de la Reconsécration, France, XIVe siècle
Fêtes et cérémonies

France, avant 1394