Bagues de mariage

Allemagne et Italie, XVIe-XVIIe siècles

Or, émail, perles

Dépôt du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, collection Strauss

Don de Charlotte de Rothschild à la mémoire de Liliane de Rothschild

Bagues de mariage, Allemagne et Italie, XVIe - XVIIe siècles

Bagues de mariage, Allemagne et Italie, XVIe - XVIIe siècles

« Par cet anneau, tu m’es consacrée selon la loi de Moïse et d’Israël. » En récitant cette formule consacrée, le fiancé passe une bague au doigt de sa fiancée en présence de deux témoins et de l’assemblée. Le couple, placé sous le dais nuptial (houppah), tendu sur leurs têtes comme un châle de prière symbolisant la protection divine sur le futur foyer, écoute la lecture du contrat de mariage (ketoubbah) rédigé en araméen, souvent calligraphié et orné. Le rabbin récite ensuite les sept bénédictions (shev’a brakhot) consacrant l’union des époux devant Dieu et l’assemblée d’Israël, avant que le marié ne casse un verre en mémoire de la destruction du Temple de Jérusalem.

Ces bagues en or finement ouvragées, rehaussées de décors en filigranes, de perles ou d’émaux, portent souvent à l’intérieur ou à l’extérieur l’inscription en hébreu « mazal tov » (bonne étoile) devant porter chance aux époux. Sur certaines, le châton adopte la forme d’une maison, évoquant le nouveau foyer. Très riches, ces bijoux de cérémonies étaient spécialement créés pour la circonstance et généralement prêtés à la mariée par la communauté.

Cet ensemble collecté au milieu du XIXe siècle par le compositeur et chef d’orchestre, Isaac Strauss (1806-1888), premier collectionneur de judaica en Europe, fut acquis en 1890 par Charlotte de Rothschild qui en fit don au musée de Cluny.

Sur le même thème

Parure de citadine juive du Maroc, Fès, Tanger, Tétouan, fin du XVIIIe– début du XIXe  siècle, dépôt de la fondation Pro mahJ, legs de Michel Schulmann
Fêtes et cérémonies

Diadème (taj), ornements d’oreilles (khoras amara), médaillon-oiseau (serdokh) et fibules (tizerzaï)

Fès, Tanger, Tétouan, fin du XVIIIe– début du XIXe  siècle

Michel Nedjar (né en 1947, Soisy-sous-Montmorency), Poupées Pourim, Paris,  2005

Don de Michel Nedjar
Art contemporain, Fêtes et cérémonies

Michel Nedjar (né en 1947 à Soisy-sous-Montmorency)

Paris, 2005

Parure de citadine juive du Maroc, Fès, Tanger, Tétouan, fin du XVIIIe– début du XIXe  siècle, dépôt de la fondation Pro mahJ, legs de Michel Schulmann
Fêtes et cérémonies

Diadème (taj), ornements d’oreilles (khoras amara), médaillon-oiseau (serdokh) et fibules (tizerzaï)

Fès, Tanger, Tétouan, fin du XVIIIe– début du XIXe  siècle