Autoportrait

Maurycy Gottlieb (Drohobytch, 1856 – Cracovie, 1879)

1879

Huile sur toile, 23 x 17,7 cm

Maurycy Gottlieb (Drohobytch, 1856 – Cracovie, 1879), Autoportrait, 1879

Maurycy Gottlieb (Drohobytch, 1856 – Cracovie, 1879), Autoportrait, 1879

Disparu à l’âge de vingt-trois ans, alors qu’il était un représentant prometteur de la peinture polonaise, Maurycy Gottlieb réalisa en peu d’années quelque trois cents œuvres. Formé à l’académie des Beaux-Arts de Vienne dès l’âge de seize ans puis à celle de Cracovie, l’artiste n’a que vingt ans lorsqu’il reçoit un prix à Munich pour son tableau Shylock et Jessica (1876), aujourd’hui perdu. Écartelé entre le judaïsme et le nationalisme polonais, il s’est représenté dans Juifs priant à la synagogue le jour de Yom Kippour (1878) et dans deux toiles monumentales demeurées inachevées : Le Christ prêchant à Capharnaüm et Le Christ devant ses juges (1877-1879).

Sur le même thème

Nira Pereg (Tel Aviv, 1969), Kept Alive Portraits, Jérusalem, 2009-2010
Beaux-arts

Nira Pereg (Tel Aviv, née en 1969)

Jérusalem, 2009-2010

Sophie Calle (Paris, 1953), L’Erouv de Jérusalem, Jérusalem, 1996
Beaux-arts

Sophie Calle (Paris, 1953)

Jérusalem, 1996

Kader Attia (Dugny, 1970), Big Bang, 2005
Beaux-arts

Kader Attia (Dugny, né en 1970)

Paris, 2005