Abraham Furtado

Anonyme

France, première moitié du XIXe siècle

Huile sur toile, 33 x 24,8 cm

Don de Marie-Claude Hayman, en souvenir de sa mère Odette Fabius

Anonyme, Abraham Furtado, France première moitié du XIXe siècle

Anonyme, Abraham Furtado, France première moitié du XIXe siècle

Avocat, Abraham Furtado (Londres, 1756 – Bordeaux, 1817) s’est battu pour que les droits acquis par les juifs durant la Révolution puissent être préservés. Né en 1756 de parents d’origine marrane, il est éduqué à Bordeaux et appelé par Malesherbes en 1788 pour faire partie de la commission destinée à réfléchir à l’amélioration des conditions des juifs de France. Sa proximité avec les Girondins lui vaudra d’être exilé en 1793 pendant la Terreur. Mais il sera choisi pour représenter la Gironde lors de l’Assemblée des notables qu’il présidera en 1806 avant de devenir secrétaire du Grand Sanhédrin. Après la chute de Napoléon en 1814, il sera nommé maire-adjoint de Bordeaux par Louis XVIII jusqu’à sa mort en 1817.

Sur le même thème

Christian Boltanski (Paris, né en 1944), Les Habitants de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939, Paris, 1998
Beaux-arts, Histoire

Christian Boltanski (Paris, né en 1944)

Paris, 1998

Joseph Budko (Plonsk, 1888 - Jérusalem, 1940), Dans la ville du massacre, Berlin, 1923
Beaux-arts, Histoire

Joseph Budko (Plonsk, 1888 – Jérusalem, 1940)

Berlin, 1923
 

Simon Mondzain (Szamaj Mondszajn, dit ; Chelm, Pologne, 1887 ou 1888 – Paris, 1979), Pro Patria, Paris, 1920
Beaux-arts, Histoire

Simon Mondzain (Szamaj Mondszajn, dit ; Chelm, Pologne, 1887 ou 1888 – Paris, 1979)

Paris, 1920