Ya biadi ya nass/ Ana louliya

Reinette l'Oranaise
, Tiaret (Algérie), 1915 - Paris, 1998
Paris, France, 
20e siècle
Inv.
DN/0603
Disque
Disque 45 tours
Dimensions :
D 17 cm
Gravure
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Disque 45 T vinyle noir, deux faces gravées. Pochette illustrée: recto photographie portrait d'une femme portant des lunettes de soleil, assise sur un tabouret et jouant du oud. Verso: texte.

Edition :
Homère disques et éditions musicales
Inscriptions
Face A: Ya biadi ya nass Face B: Ana louliya
Sultana Daoud alias Reinette l'Oranaise est une chanteuse et une compositrice française d'Algérie, née en 1915 à Tiaret (Algérie) et décédée le 17 novembre 1998 à Paris. Elle fut pendant plus d'un demi-siècle une digne représentante du folklore oranais, du chaâbi et l'auteur de compositions constamment réactualisées. Sa force de travail, son talent, son ½uvre originale et sa bonne humeur l'ont menée à se faire apprécier, au-delà du public juif et arabophone, et fait redécouvrir en France les beautés de la musique arabo-andalouse. Comme la plupart des Juifs d'Algérie (plus de cent mille), Reinette quitte l'Algérie en 1962, commence alors pour elle une longue période de repli, quasi d'oubli et de grande solitude. En 1985, Reinette à l'approche de ses 70 ans ne songe plus qu'à cultiver ses souvenirs. Il faudra toute la ténacité d'un animateur de Radio-Beur à Paris et de l'appui d'une génération de mélomanes français la sollicitant pour la convaincre de remonter sur scène. En 1995, Reinette l'Oranaise vit en banlieue parisienne, aux côtés de son époux, Georges Layani, un percussionniste. Elle est alors couronnée par l'Académie Charles Cros et est reconnue par les Algériens de la tradition du style hawzi. Devenue une légende de la chanson judéo-arabe, sa voix s'éteint à Paris, le 17 novembre 1998 à l'âge de 83 ans. Son corps est inhumé au cimetière israélite de Pantin. (WIKIPEDIA°