Spirou

FRANQUIN, André
GOSCINNY, René
MORRIS
PAAPE, Eddy
HUBINON, Victor
Marcinelle, Belgique, 
1952.04.17
Inv.
IM/1965
Imprimé
Magazine
Dimensions :
H. 28,3 - L. 19,6 cm
Impression couleur et noir & blanc sur papier
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Magazine hebdomadaire de bande dessinée. 24 pages. page.2 : Morris, « Lucky Luke » (pl.224 : Bob Dalton a échappé à la mort); pp.3 : Paape : Jean Valhardi contre le monstre planche 31.B); pages 17-20 Paape (dessins) et Goscinny (texte): « les belles histoires de l’oncle Paul. « Carlsen le têtu »

Edition :
Editions J. Dupuis, Fils & Cie
Inscriptions
Couverture: Spirou. Publication hebdomadaire. 15e année. N°731. 17 avril 1952. 24 pages. 30 Francs. Dans ce numéro débute... une passionnante histoire de flibustiers: le triangle de feu
Historique
Spirou est un périodique de bande dessinée belge francophone hebdomadaire dans lequel sont ou ont été publiées plusieurs séries dont certaines ont marqué le neuvième art comme Spirou et Fantasio, Lucky Luke, Buck Danny, Boule et Bill, Gaston, Les Schtroumpfs ou encore Les Tuniques bleues. Fondé par l'éditeur Jean Dupuis le 21 avril 1938, le périodique paraît tout d'abord sous le titre Le Journal de Spirou. Il trouve rapidement son auteur vedette en la personne de Jijé (auteur des Aventures de Jean Valhardi et de Jerry Spring) qui forme un quatuor composé d’André Franquin (Spirou et Gaston), Morris (Lucky Luke), Will (Tif et Tondu) et Eddy Paape (Marc Dacier) et qui marque durablement le journal de son empreinte. Dans les années 1950, l'arrivée d'Yvan Delporte comme rédacteur en chef déclenche ce qu'on appelle l'âge d'or de Spirou avec des auteurs comme Peyo (Johan et Pirlouit, Les Schtroumpfs et Benoît Brisefer), Jean Roba (Boule et Bill), Maurice Tillieux (Gil Jourdan), Raymond Macherot (Sibylline), Sirius (Les Timour), Jidéhem (Sophie). À cette époque, le périodique entretient une forte rivalité avec son concurrent Tintin (qui disparaîtra au début des années 1990). L'arrivée de Thierry Martens dans les années 1970 permet le lancement de séries plus modernes, avec l'apparition des premières héroïnes féminines, Natacha de François Walthéry, Yoko Tsuno de Roger Leloup et Isabelle de Will, ainsi que de nouveaux personnages, comme Le Scrameustache de Gos, Les Tuniques bleues de Lambil et Raoul Cauvin, Sammy de Berck et Cauvin, Papyrus de Lucien De Gieter, Les Petits Hommes de Pierre Seron ou Docteur Poche de Marc Wasterlain.