Shoret

MANDELBAUM, Stéphane
, Bruxelles, 1961 - Namur, 1986
Bruxelles, Belgique, 
1980
Inv.
2018.01.002
Estampe
Shoret
Dimensions :
H. 74 x L. 53 cm (feuille) ; H. 24 x L. 19,5 cm (cuvette) ;H. 80 x L. 59,5 x Ep. 1 cm (cadre)
Eau forte en noir sur papier vélin
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Représentation en pied d'un homme barbu tourné vers la droite, vêtu d'un tablier, portant une toque et tenant un couteau d'abattage de la main droite
En arrière plan, en haut, à droite de l'image, un rail avec crochets pour suspendre les carcasses de viande

Marques :
En bas, à droite, timbre à sec de la Fondation Mandelbaum
Inscriptions
Justification "43/50" à droite sous la cuvette

Stéphane Mandelbaum, artiste belge disparu prématurément et fils des artistes Arié et Pili Mandelbaum, fait des études artistiques à l’académie d’art de Watermael-Boitsfort puis, en 1979, à l’école des arts d’Uccle où il s’initie à la gravure. Mais fasciné par la marginalité et la violence révolutionnaire, il s’éloigne rapidement d’un parcours artistique classique et se tourne vers les sports de combat et l’étude juive, à la recherche de ses origines. Très influencé par Francis Bacon, son travail, essentiellement graphique, revient de façon obsédante vers quelques figures tutélaires, comme Arthur Rimbaud, Pier Paolo Pasolini ou Pierre Goldman, ainsi que sur le nazisme et la Shoah. Mêlé à divers activités de trafics, il participe en 1986 au vol d’un tableau de Modigliani. Il est assassiné par ses complices et retrouvé sur un terrain vague, défiguré par l’acide.
Cette gravure représente un shoret, chargé de l’abattage rituel des animaux propres à la consommation dans la tradition juive.