Rachel et la Tragédie

JANIN, Jules
Éditeur :  
Amyot
Paris, France, 
1859
Inv.
2003.48.012
Livre imprimé
Livre illustré
Dimensions :
H. 27,8 - L. 19,3 - Ep. 4 cm
Impression sur papier, des photographies retouchées sur papier albuminé collée. Couverture cartonnée et toile enduite, dos en cuir estampé à la dorure. Tranche dorée.
mahJ, 
don de Stéphane Grodée

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Justification de la date
Date inscrite sur la page de titre "MDCCCLIX"
Historique

Les clichés sont des tirages fortement retouchés par Henri de La Blanchère. Jules Janin (Saint-Etienne, 1804 - Paris, 1874), romancier, journaliste, critique d'art et de théâtre, fut celui qui rendit Rachel populaire par ses deux articles publiés dans le Journal des Débats les 10 et 27 septembre 1838, lors des débuts de Rachel (Elisa Félix, 1821-1858) sur la scène du Théâtre-Français.

Description

Volume in-8°, relié, estampé à froid sur les plats, doré sur tranche. Dos nervure apparente, motifs carrés étampés et dorés, titre estampé et doré.
Page de titre: "Rachel et la tragédie par M. Jules Janin. Ouvrage orné de dix photographies représentant Mlle Rachel dans ses principaux rôles".
Titre des photographies:
- Frontispice: Rachel (D'après un tableau de M. Müller)
- p.96: Hermione. (Andromaque, acte IV, scène. V); sous la photographie, quatre vers en alexandrins
- p.100: Camille (Horace, acte IV, scène II); sous la photographie, début d'une réplique.
- p.140: Monime (Mithridate, acte V, scène I) ; sous la photographie, quatre vers en alexandrins.
- p.200: Phèdre (Phèdre, acte I, scène III); sous la photographie, quatre vers en alexandrins.
- p.246: Phèdre (Phèdre, acte II, scène V); sous la photographie, quatre vers en alexandrins.
- p.256: Roxane (Bajazet, acte II, scène II); sous la photographie, quatre vers en alexandrins.
- p.280: Athalie (acte II, scène VII); sous la photographie, quatre vers en alexandrins.
- p.486: La Czarine. Sous la photographie, deux vers en alexandrins: "Abondante en richesse, et puissante en crédit,/ je demeure toujours la fille d'un proscrit".
528 pages.

Langue
français