Portrait de Léon Frenkiel

BENN
, Bialystok (Russie), 1905 - Paris 1989
1954
Inv.
2002.01.1167
ancien inv.
sans numéro
Peinture
Dimensions :
H. 35 - L. 26,8 cm
Huile sur isorel.
mahJ, 
Fonds du musée d'Art juif de Paris, don de l'artiste

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Portrait d'un homme presque chauve, de trois quart gauche, en complet veston, cravate bleue, sourcils plus foncés.

Léon Frenkiel (1877-1969) a voué sa vie à l’enseignement technique et à l’art juif, réunissant très tôt des objets et une riche documentation qu’il destinait au départ au Musée juif de Wilno (act. Vilnius en Lituanie) inauguré en 1911. Né à Sloutsk en Biélorussie, dans l’ancien l’Empire russe, cet ingénieur de l’École polytechnique de Riga commence à travailler pour l’ORT au début de la Première Guerre mondiale.
Après quelques années au Technikum de Wilno dont il est l’un des fondateurs, il est nommé en 1922 inspecteur général de l’enseignement technique à l’Union ORT nouvellement fondée à Berlin. Il s’installe à Paris en 1933 lorsque le siège mondial de l’ORT déménage en France, après l’accession de Hitler au pouvoir. En 1937, il fait partie du comité d’organisation du stand de l’ORT à l’Exposition internationale des arts et des techniques appliqués à la vie moderne.
À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle il poursuit ses activités, il s’implique, comme directeur de l’enseignement technique d’ORT France, dans la réintégration professionnelle des rescapés de la Shoah, ainsi que dans le sauvetage et la valorisation du patrimoine juif européen. En 1948, il fonde le premier musée d’Art juif de France, dont il devient vice-président. Il lui fait don de ses collections et supervise la constitution d’un ensemble de maquettes réalisées par différentes écoles du réseau en France et en Afrique du Nord.