Portrait d'Emile Zola sur le texte de son article "J'accuse" à la une de "L'Aurore" du 13 janvier 1898

PIGNON-ERNEST, Ernest (Nice, 1942)
Paris, France, 
1995
Inv.
2020.20.001
Dessin
Maquette pour une lithographie
Dimensions :
H. 66,5 - L. 50,5 cm
Pastel gras et gouache sur impression photomécanique contre collée sur carton
mahJ, 
don anonyme

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Historique

Avec ce portrait d’Emile Zola dessiné sur le texte imprimé de son fameux article « J’accuse… ! », Ernest Pignon-Ernest travaille sur la mémoire pour « ne pas faire table rase du passé ». Il dénonce une fois encore les grandes injustices qui ont marqué l’histoire. L’œuvre proposée est la maquette originale pour un ensemble de lithographies réalisées en 1995 pour la caisse nationale d’assurance-vieillesse. Elle a été conçue une centaine d’années après la condamnation pour espionnage du capitaine Alfred Dreyfus. L’œuvre est un hommage à Zola et à son engagement contre les injustices dénoncées dans cette lettre ouverte au président de la République publiée dans le quotidien L’Aurore en 1898. Tiré pour l’occasion à 300 000 exemplaires, « J’accuse… ! » devint l’une des lettres politiques les plus retentissantes et entraîna une grande effervescence dans les rues de Paris. Un champ d’action qu’affectionne tout particulièrement Ernest Pignon-Ernest.

Cette œuvre revêt d’autant plus de sens pour le mahJ, que l’affaire Dreyfus représente un axe important des collections et du parcours de visite. Le musée a notamment bénéficié en 1997 du don exceptionnel d’un fonds d’archives de quelques 2 700 pièces de la famille du capitaine, qui lui permet de consacrer une section à cet évènement qui marque à la fois une rupture dans le parcours d’intégration des juifs français, et est à l’origine de la prise de conscience de Théodor Herzl (1860-1904) de la nécessité de défendre la création d’un foyer national juif.

Provenance
Acquis par le donateur auprès de la Galerie de Bayser à Paris qui l'avait acheté à une vente du Crédit Municipal Paris en décembre 2018
Signature
"ERNEST Pignon Ernest 95" au bas de la marge latérale droite